14 Mar

Cinq films classiques égyptiens à voir et à revoir

Des drames cultes aux comédies à mourir de rire

Written By Amina Kaabi

Quand on pense “spectacles” dans le monde arabe, c’est d’abord le cinéma égyptien qui nous vient à l’esprit. L’industrie cinématographique égyptienne prospère depuis des décennies et existait déjà à l’époque des films muets.

 

Avec des milliers de films produits depuis 1908, la liste des chefs-d’oeuvres est longue, mais nous avons l’avons réduite à cinq classiques absolus : tous à vos écrans, pour les voir ou les revoir !

 

L’Immeuble yacoubian (2006)

 

Courtesy of Strand Releasing

 

Adapté du roman d’Alaa Al Aswany, L’Immeuble yacoubian, avec Adel Imam, est déjà un classique égyptien culte. L’histoire traite d’un immeuble de luxe où ont résidé certaines des personnalités les plus puissantes d’Egypte avant d’en déménager, suite à la révolution de 1952. Le bâtiment ultra-prestigieux est alors investi par des migrants pauvres, issus de la campagne, et le film en retrace l’histoire, tout en abordant des aspects importants de l’urbanisation du Caire.

 

L’Appel du courlis (The Nightingale’s Prayer – 1959)

 

 

Réalisé par Henry Barakat, L’Appel du courlis est un classique absolu. Le film, tiré d’un roman de Taha Hussein, raconte l’histoire d’une femme qui prépare sa vengeance après avoir vu un membre de sa famille assassiner sa sœur dans ce qui est décrit comme un “crime d’honneur”.

 

Alexandrie Pourquoi ? (Alexandria… Why? – 1997)

 

 

Youssef Chahine a mené une prodigieuse carrière dans l’industrie cinématographique, dirigeant certains des films les plus célèbres et les plus appréciés du cinéma égyptien. Son long-métrage de 1979, Alexandrie… Pourquoi ? est un conte d’amour, de séduction enchanteresse et de guerre qui raconte l’histoire d’un adolescent obsédé par l’amour et par Hollywood, et les sinistres réalités d’un monde auxquelles il doit finalement faire face.

 

Flirts de jeunes filles (The Flirtation of Girls – 1949)

 

Film d’amour classique, The Flirtation of Girls a rencontré un succès immédiat. Réalisée par Anwar Wagdi, l’histoire met en scène un riche pacha qui engage un enseignant au chômage pour donner des leçons particulières à sa fille. Le précepteur finit par tomber amoureux et se bat contre un autre prétendant pour attirer l’attention de la demoiselle.

 

Kit Kat (1991)

 

 

Mis à part les drames, les Egyptiens sont également connus pour produire des comédies classiques. Kit Kat est une comédie à rire et à pleurer. Le personnage principal du film, Sheikh Hosny, est un non-voyant qui, malgré son handicap, rêve de mener une vie à part entière et de migrer vers l’Europe.