Les 5 DJs arabes à connaître

Question de branchitude…

byAmina Kaabi

Quand il s’agit de musiciens arabes, la plupart pensent immédiatement à des artistes comme Nancy Ajram et Wael Kfoury, à leurs chansons d’amour désespérées et à leurs clips hyper-dramatiques.

 

Mais les Arabes touchent à toutes sortes de musiques, du hip-hop et du R & B à l’electronique expérimentale, et beaucoup sont même considérés comme des innovateurs – en particulier une nouvelle vague de DJs de plus en plus connus pour leurs playlists éclectiques.

 

De Dubaï, Beyrouth ou l’Amérique, voici les DJs arabes qui imposent leurs goûts dans l’industrie de la musique.

 

 

Tala Mortada

 

Si vous êtes allés en boîte à Beyrouth, vous avez probablement entendu parler de Tala Mortada. Illustratrice et animatrice de profession, Tala a finalement réuni son amour de l’art et de la musique, créant de vraies performances visuelles pour les gens de la nuit. L’artiste libanaise devenue DJ s’est fait un nom dans les clubs underground, mais ce qui la distingue vraiment, c’est son rôle dans l’activisme local – elle a commencé à elle seule des programmes de dons de vêtements dans les clubs et des compétitions pour les musiciens locaux.

 

soundcloud.com/talamortada

 

 

DJ MoCity

 

Après l’installation de sa famille en Inde au début des années 90, le DJ irakien Mohammed Abood Uraibi s’est immergé dans la scène musicale locale où il s’est acquis une renommée depuis 2006. Après avoir co-fondé Reggae Rajahs, le premier Reggae Sound System en Inde, MoCity voyage entre Dubaï et Delhi, partageant son temps entre son collectif musical 264 Cru installé aux Emirats Arabes Unis, et boxout.fm, la première radio communautaire en ligne indienne.

 

soundcloud.com/djmocity

 

 

Karrouhat

 

Basil Al Hadi Karrouhat, le Koweïtien, s’est fait un nom en tant que chanteur et guitariste de son groupe Karrouhat. Ses goûts musicaux sont variés, même si le reggae avait à la base sa préférence. Il est l’un des premiers à s’être essayé au reggae arabe, et finalement, c’est devenu sa signature audio personnelle. Petit à petit, Karrouhat est devenu une référence à Dubaï, et s’est depuis fait un nom en tant que l’un des DJ les plus cotés de la ville.

 

soundcloud.com/karrouhat

 

 

Deena Abdelwahed

 

Après avoir convaincu ses parents de la laisser repartir du Qatar pour rentrer dans sa Tunisie natale, DJ Deena Abdelwahed a fait ses débuts sur la scène underground tunisienne en jouant de la musique électronique expérimentale. Elle a finalement compris que ce terrain de jeu était trop petit pour qu’elle puisse faire évoluer ses talents à sa guise, et s’est depuis installée à Toulouse, en France, où elle vient de sortir un EP, Klabb, ce qui se mot à mot signifie « rage » en tunisien

 

soundcloud.com/deenaabdelwahed

 

 

Bedouin

 

Rami Abousabe et Tamer Malki sont des DJs qui fonctionnent en duo depuis Brooklyn, où ils sont installés. Connus dans toute l’Amérique, ces nomades autoproclamés utilisent leurs origines orientales comme source d’inspiration, et mixent des éléments arabes à leurs pistes électroniques. Le nombre de leurs fans s’est accru de manière exponentielle au fil des ans, ils sont même devenus des incontournables chez Coachella.

 

soundcloud.com/bedouin-official

Partagez cet article