5 créations phares dans la Rétrospective Margiela à Paris

Pour célébrer l’héritage d’une légende restée anonyme

bySarah Ben Romdane

Rebelle, anticonformiste, audacieux, c’est souvent dans ces termes que l’on décrit le designer belge Martin Margiela qui, bien qu’encensé par les critiques du monde entier, est resté advantage un nom qu’une figure connue. Pour la première fois, une rétrospective au Palais Galliera à Paris retrace sa carrière.

 

Le styliste conceptuel, qui remettait constamment en question la mode et ses codes, n’obéissait à aucune règle. Il décousait et réinterprétait les vêtements en révélant les doublures, a réalisé des modèles oversized et a créé un nouveau design anatomique de la chaussure : le “tabi”, inspiré des modèles japonais traditionnels et devenu légendaire.

 

 

Margiela a été l’un des premiers créateurs de haute couture à introduire le recyclage sur les podiums, une tendance qui a inspiré de nombreux designers après lui, comme Demna Gvasalia de Vetements. Il a récupéré des pièces vintage et des objets pour créer quelque chose de nouveau, remettant ainsi en cause le diktat accepté du mercantilisme et l’obsession de la mode pour le renouvellement.

 

Sur chaque scène où il a montré ses collections, il a fait preuve d’audace, avec ses mannequins sans visage défilant dans des endroits pour le moins inattendus.

 

Dans cette rétrospective de Margiela qui couvre plus de 20 ans de création (de 1989 à 2009), MILLE a sélectionné cinq pièces emblématiques qui ont changé la mode pour toujours.

 

 

Les bottes Tabi, 1991

 

Elles font partie des défilés de Margelia depuis le tout premier, en 1989. Elles ont depuis été redessinées et personnalisées, parfois de façon spectaculaire.

 

 

 

Un pull de poupée en taille adulte, Automne-Hiver 84

 

Pour cette collection, le dressing d’une poupée a été repensé à taille humaine.

 

 

 

La collection Flat Printemps-Eté 98

 

“Quand elles ne sont pas portées, ces pièces sont totalement plates”, a-t-on pu lire sur la scène de présentation de la collection.

 

 

 

Les collections Oversize 

 

Pour la première saison du nouveau millénaire, Margiela a conçu une collection XXXXL, un concept qu’il a développé pendant six saisons consécutives.

 

 

 

La veste “Perruque”, 2009

 

“What’s that jacket, Margiela?” (C’est quoi cette veste, Margiela ? ) a dit Kanye West dans son fameux titre N ***** à Paris, avec Jay-Z en vedette. De quelle veste s’agissait-il? Celle-ci, bien sûr ! La “Wig Jacket” est apparue pour la première fois dans la dernière collection Printemps-Eté signée Margiela en 2009 pour célébrer ses 20 ans de service dans sa maison éponyme.

 

 

Margiela / Galleria, (1989-2009) jusqu’au 15 juillet au Palais Galliera, Paris

Partagez cet article