La nouvelle Riviera du Moyen-Orient

Dites au revoir à Cannes et bonjour à Amaala

byMILLE team

Avec le plan de perspective Vision 2030 du prince héritier Mohammad Bin Salman Bin Abdulaziz, il est clair que l’Arabie saoudite est en train de changer sa position en tant qu’une des nations les plus conservatrices du monde pour devenir plus progressiste et modérée.

 

Parallèlement à la levée de certaines interdictions qui a depuis permis aux femmes de circuler dans les rues du royaume et a faire naître une scène cinématographique en plein essor, Vision 2030 comprend également des plans visant à rendre le pays plus attractif et touristique. Cette décision a pris de nombreuses personnes par surprise, l’Arabie saoudite étant depuis longtemps réputée pour ses règles strictes en matière de visas ; elle ne permettait aux visiteurs d’entrer à l’intérieur de ses frontières que pour le hajj ou à des fins commerciales et professionnelles.

 

Avec une économie provisoirement soutenue par le pétrole, le tourisme pourrait s’avérer être une solution permanente pour le royaume.

 

Des sites désertiques à couper le souffle aux îles secrètes, l’Arabie saoudite abrite certainement certains des plus beaux paysages du monde, dont la plupart sont en grande partie inexploités.

 

Parmi les plus belles régions du pays se trouve une partie de sa côte nord-ouest, surnommée la «Riviera du Moyen-Orient», qui constitue un prolongement naturel de la mer Méditerranée, située près de la frontière entre l’Arabie saoudite et la Jordanie. Le projet, appelé « Amaala », comprendra des hôtels, des villas privées, une académie des arts et un club de yacht, et devrait devenir l’une des destinations de luxe par excellence du pays.

Partagez cet article