5 livres antiracistes à lire si vous êtes un allié non-noir

La solidarité est un engagement à long terme

by

Deux semaines se sont écoulées depuis le meurtre de George Floyd par les policiers de Minneapolis. De la Syrie à Los Angeles, les manifestants sont descendus dans les rues pour apporter leur soutien au mouvement Black Lives Matter. Fatigué et frustré, le peuple demande la disparition complète du racisme systémique. 

Des débats se sont déclenchés partout dans le monde, et les non-Noirs sont tenus responsables pour le rôle dans le maintien des système racistes. Si ces manifestations nous ont appris quelque chose en temps que non-Noirs, c’est que ce n’est pas assez de ne pas être raciste. Pour être un véritable allié, nous devons être activement antiracistes. Pour faire cela, nous devons faire l’effort nécessaire, et prendre le temps qu’il faut. Se rééduquer demande du temps. 

En Afrique du Nord et au Moyen-Orient, les manifestations ont inspiré d’innombrables conversations sur le racisme anti-Noirs sur les réseaux sociaux, ce qui marque un pas vers un changement sociétal antiraciste plus important. Si la littérature spécifique aux Arabes sur la race est pratiquement inexistante, il y a beaucoup à apprendre des intellectuels noirs américains sur la race.

Si vous ne savez pas par où commencer, nous vous avons sélectionné quelques livres.

Le racisme est un problème de Blancs (Why I’m No Longer Talking to White People About Race) – Reni Eddo-Lodge
Le premier livre de Reni Eddo-Lodge fait suite à une publication virale sur son blog où l’on peut lire :  « Je ne m’engage plus avec les blancs sur le sujet de la race. Pas tous les Blancs, seulement la grande majorité qui refuse d’accepter l’existence du racisme structurel et de ses symptômes. Je ne peux plus m’engager dans le gouffre d’une déconnexion émotionnelle que les Blancs affichent lorsqu’une personne de couleur exprime son expérience. Cette déconnexion émotionnelle est la conclusion d’une vie où l’on ignore que la couleur de sa peau est la norme et que tous les autres s’en écartent… » Après avoir déclenché une conversation nationale, Eddo-Lodge est allée plus loin,  en creusant les sources de ses sentiments dans le livre. Le livre aborde le ‘whitewashing’ de l’histoire et du féminisme, et la relation entre race et classe.  

How to be an Antiracist – Ibram X. Kendi
Dans son livre How to be an Antiracist, Kendi, l’un des intellectuels sur la question raciale les plus respectés d’Amérique, propose d’imaginer une société antiraciste en remettant en question toutes nos croyances et valeurs implicites. Pour Kendi, les idées, les actions et les politiques relèvent d’un binaire : raciste ou antiraciste ; et pour être ce dernier, il faut s’efforcer de remettre en question ses systèmes de croyances, ses idées et ses actions les plus implicites. 

Justice in Everyday Life: The Way it Really Works – Howard Zinn
Si vous vous êtes déjà demandé si la légalité est une question de moralité, vous allez devoir lire ceci. Ce livre est un recueil d’essais explorant le thème de la justice par de nombreux auteurs sous différents angles : la police, les tribunaux, la prison, l’éducation, la santé et le logement. 

Une colère noire (Between the World and Me) – Ta-Nehisi Coates
Le livre de Coates, Une colère noire, est présenté comme une lettre écrite par un père à son fils adolescent. L’écrivain parle de l’expérience des Noirs en Amérique, couvrant tous les aspects, de ses sentiments au symbolisme et aux réalités quotidiennes de l’afro-américain.

Superior – Angela Saini
La science et la race ont toujours été imbriquées, et dans Superior, Angela Saini analyse la relation entre les deux. Elle explique comment les données sont souvent utilisées pour abuser du concept de race, en présentant intelligemment l’argument selon lequel la race et la science peuvent être un outil efficace, souvent adopté par l’extrême droite pour gagner et maintenir le pouvoir.

Partagez cet article