10 films cultes du cinéma libanais à regarder

Et Nadine Labaki n’est pas la seule sur la liste

by

Le cinéma libanais a connu un tel essor depuis ses débuts dans les années 1920, qu’il pourrait potentiellement rivaliser avec le cinéma égyptien. 

Depuis la guerre civile libanaise, le pays a produit toute une panoplie de films et ne montre aucun signe de ralentissement. L’année dernière, le film de Nadine Labaki « Capharnaüm » a été nominé pour un Oscar, tout comme « L’insulte » de Ziad Doueiry l’année précédente.

West Beyrouth

West Beirut
S’il y a un film libanais que vous devez regarder, c’est bien West Beyrouth. Le film suit l’histoire d’un lycéen, Tarek, au début de la guerre civile en 1975. Le jeune garçon, ravi de ne plus aller à l’école, filme en Super 8 tout le chaos qui l’entoure.

Capharnaüm

CapernaumLa liste serait incomplète sans Capharnaüm de Nadine Labaki. Le film, nominé aux Oscars, met en scène pour la première fois l’acteur Zain Al Rafeea dans le rôle d’un réfugié syrien de 12 ans qui poursuit en justice ses parents pour négligence, alors qu’il purge une peine de cinq ans pour un crime violent.

Ghadi

Ghadi Ghadi, un jeune garçon aux besoins particuliers, est au cœur de ce film sorti en 2013. Avec le thème du handicap au premier plan, le film raconte comment le jeune garçon est traité de démon par les habitants de sa ville à cause des sons inintelligibles qu’il émet souvent.

Very Big Shot

Very Big Shot Réalisé par Mir-Jean Bou Chaaya (qui est également à l’origine de la série Netflix, Jinn), Film Kteer Kbeer, tel qu’il a été intitulé en arabe, raconte l’histoire d’un trafiquant de drogue libanais qui tente de faire passer de la drogue à travers les frontières à l’aide d’un cinéaste.

Beyrouth Fantôme

Phantom BeirutÀ la fin des années 1980, alors que le conflit libanais était à son apogée, un homme a profité de la situation pour simuler sa mort.

Sous Les Bombes

Under the BombsLe film montre une femme qui monte dans un taxi pour retrouver sa soeur et son fils au lendemain du bombardement israélien en 2006. 

The Lebanese Rocket Society

The Lebanese Rocket SocietyLa plupart des gens ne savent pas que le Liban a mené son propre programme spatial de 1960 à 1966. Ce film sorti en 2012, retrace ses débuts, ses fins et les différentes fusées qui ont été lancées depuis les collines de Beyrouth. 

Et Maintenant, On Va Où ?

Where Do We Go NowSi vous aimez les films de Nadine Labaki, vous allez adorer celui-ci. La cinéaste raconte l’histoire d’un groupe de femmes et de leurs efforts pour apaiser les tensions entre les familles musulmanes et chrétiennes dans leur village. 

When Maryam Spoke Out

When Maryam Spoke OutLe film tourne autour d’un couple, Ziad et Maryam, qui subit la pression sociétale pour avoir un bébé. Le film plonge au cœur de leur vie, de la relation de Maryam avec sa belle-mère, et de ce que signifie être une femme arabe stérile.

Tannoura Maxi

Tannoura MaxiCe film sorti en 2012 et réalisé par Joe Bou Eid, raconte l’histoire d’un prêtre sur le point d’être ordonné, qui tombe amoureux d’une femme et qui fait face à la tentation d’être avec elle.

Partagez cet article