L’exposition qui restaure l’histoire perdue de l’Art palestinien

L’exposition internationale pour l’art palestinien est de retour

byMILLE team

Pendant deux ans et demi, Kristine Khouri et Rasha Salti ont travaillé sur un projet d’archivage visant à explorer l’histoire perdue de l’Exposition Internationale d’Art pour la Palestine, qui a eu lieu à l’Université Arabe de Beirut en 1978.

 

 

Intitulée Past Disquiet: Artists, International Solidarity and Museums in Exile, l’exposition, qui a débuté le 26 juillet au musée Sursock de Beirut, récemment rénové, et qui se déroulera jusqu’au 24 septembre vise à réincarner l’exposition désormais emblématique. Malgré l’importance de sa taille et de sa portée, l’exposition semblait en effet avoir complètement disparu de l’histoire de l’art.

 

 

 

Les recherches pour l’exposition ont été approfondies et ont vu les conservateurs, Khouri et Salti, parcourir le catalogue original de l’ancienne exposition et de découvrir une longue liste d’artistes et d’institutions contributeurs qui l’ont rendue possible. L’enquête les a finalement guidés vers d’autres « musées en exil », tels que le Musée International de la Résistance Salvador Allende et Artistes Contre l’Apartheid. Past Disquiet présentera des archives, des reportages documentaires et des interviews contemporaines.

 

La première édition de cette exposition a été réalisée par le Museu d’Art Contemporani de Barcelona en 2015, la deuxième a eu lieu à la Haus der Kulturen der Welt à Berlin en 2016 et la version espagnole a été ouverte par le Museo de la Solidaridad Salvador Allende cette année.


Past Disquiet: Artists, International Solidarity and Museums in Exile sera ouverte jusqu’au 24 septembre au musée Sursock, à Beyrouth.

Partagez cet article