La réalité d’une transition vers des cheveux naturels

Se poser les bons objectifs

byAmina Kaabi

Le retour aux cheveux naturels a constitué un mouvement très important en Amérique et en Europe mais n’a malheureusement pas encore atteint la région, ou du moins pas de façon si conséquente.

 

La réalité est que le monde arabe continue d’idolâtrer les normes de beauté européennes et, malgré le fait qu’un grand pourcentage de la société a des cheveux naturellement bouclés, ils sont rarement appréciés au naturel. Les traitements à la kératine sont aussi courants que les brushings, les deux étant relativement peu coûteux dans la région, amenant ces services à être présents dans toutes les classes socio-économiques.

 

Et malgré les dangers qui accompagnent de tels traitements (les produits chimiques pour le lissage des cheveux contiennent du formaldéhyde, un allergène et un cancérigène pouvant entraîner de graves risques pour la santé si on y est exposé à des niveaux élevés), aucune réglementation n’a été mise en place pour inciter les gens à ne pas les utiliser. La kératine continue d’être aussi répandue aujourd’hui que lorsqu’elle s’est fait connaître il y a près de dix ans.

 

Mais pour celles qui sont prêtes à accepter leurs boucles, la transition n’est pas toujours facile.

 

C’est un engagement, à la fois physique et moral, qui nécessite non seulement de prendre soin de vos cheveux, mais de laisser derrière soi des années de conditionnement mental qui laissent une personne associer des boucles à des caractéristiques négatives.

 

Que vous soyez ouvertes aux changements et à la recherche de conseils (ou pas), nous avons définis pour vous les bonnes attentes. Alors voici ce que ça fait de vraiment passer aux cheveux naturels:

 

 

Vous allez perdre de la longueur

Les traitements thermiques et chimiques des cheveux sont extrêmement dommageables. La casse est extrêmement courante et si vous souhaitez adopter la texture naturelle de vos cheveux, vous devrez reconnaître qu’il est pratiquement impossible de redonner de la texture à vos mèches traitées. Donc, vous devrez soit tout couper d’un coup ou le faire graduellement au fur et à mesure que la nouvelle croissance se concrétise.

 

Si vous n’optez pas pour une coupe courte, vous devrez accepter d’avoir les cheveux indisciplinés pendant un certain temps

C’est à ce moment-là qu’il est le plus tentant de revenir à un traitement thermique ou à un traitement chimique comme la kératine. Avoir des mèches mi-droites mi-frisées n’est pas idéal. Vous devrez constamment vous rappeler que cela ne se passera que quelques mois, et comme le dit le proverbe : la patience est une vertu.

 

Vous devez établir une solide routine de soins capillaires

La phase de transition est le moment où il est le plus nécessaire d’être douce avec vos cheveux. Heureusement, il existe maintenant sur le marché un certain nombre de produits dédiés au traitement des cheveux bouclés de différentes textures. Si vous ne trouvez pas ce qui vous convient, optez pour des produits entièrement naturels. C’est toujours une bonne idée. N’oubliez pas que le shampooing sans sulfate est indispensable et que l’hydratation est essentielle. Mais plus important encore, la récurrence est impérative.

 

Vous pourriez faire une rechute, et ce ne serait pas grave

La transition est un voyage difficile à entreprendre. Il peut être difficile de s’engager – et ce n’est pas un problème. Retomber dans un traitement thermique ou opter pour un autre traitement chimique va probablement ressembler à une défaite, et la culpabilité qui l’accompagne n’est pas facile à supporter, surtout si vous avez pris des mesures pour vous opposer à un état d’esprit profondément enraciné dans l’idéalisation des standards de beauté européens. Il est important de vous rappeler que vous pouvez toujours essayer à nouveau.

 

 

Partagez cet article