5 conseils de la part de la première coach de vie saoudienne

Vous voulez une meilleure vie ? Apprenez à vous aimer vous-mêmes...

byAmina Kaabi

Il est facile de se laisser distraire par notre vie quotidienne et de se concentrer sur ce que nous devons faire chaque jour qui vient plutôt que sur nous-mêmes. Mais parce que nous sommes humains, nous avons tous besoin de temps en temps d’un peu de tendresse, d’amour et d’attention. Attention, il ne s’agit pas de s’appliquer un masque facial ou de prendre un bain relaxant, mais bien d’une réelle instrospection pour, en fin de compte, prendre de véritables mesures destinées à nous améliorer.

 

La santé mentale n’est pas encore un sujet de discussion ouvert dans notre société, de sorte que prendre du recul pour analyser notre état de bien-être n’apparaît pas toujours comme une priorité. C’est cela qui est vraiment la source du problème, car pendant que nous évitons le sujet, l’état émotionnel dans lequel nous nous trouvons se dégrade davantage, et il devient de plus en plus difficile d’en sortir.

 

Sumaya Alnasser, docteur et coach de vie renommée (elle a été la première femme à pratiquer cette activité en Arabie Saoudite) a vécu personnellement ce genre de problèmes et depuis, a accumulé 15 années d’expérience à épauler ceux qui entreprennent de s’auto-développer. Sa mission est d’enseigner aux autres comment avoir une meilleure relation avec eux-mêmes – ce qui, en pratique, équivaut à apprendre continuellement quels sont nos intérêts, nos buts personnels, nos forces, nos faiblesses et nos valeurs, et à les accepter en tant que tels.

 

Nous avons interrogé le Dr Alnasser pour en savoir plus sur la santé mentale dans le monde arabe. Nous lui avons demandé comment elle est devenue coach de vie, et quels sont ses meilleurs conseils pour s’améliorer soi-même.

 

 

Comment en êtes-vous venue au coaching de vie ?

 

Je suis née avec une luxation congénitale de la hanche et, durant mon adolescence, j’avais peur de l’avenir. J’éprouvais un triste sentiment de défiance, je me sentais perdue. J’ai commencé à lire beaucoup de livres autour du bien-être et de la manière dont on pouvait améliorer son état d’esprit. Ils ont joué le rôle de parents, parce qu’ils me permettaient de me contrôler et apaisaient mes angoisses. J’avais entrepris, sans le savoir encore, un processus d’auto-guérison.

Ensuite, à l’université, j’ai suivi de nombreux cours relatifs au self-développement. La majorité des femmes saoudiennes ne s’intéressaient pas à cela à l’époque, c’était donc une grande opportunité pour moi.

 

La santé mentale n’est pas un sujet souvent discuté dans le monde arabe, et donc on peut se demander si les gens de la région sont réceptifs ou pas aux pratiques du coaching de vie. Qu’en pensez-vous ?

 

Il est vrai que les Arabes ne parlent pas beaucoup de leurs émotions et de leurs sentiments. De plus, ils ont, pour la plupart, tendance à vivre dans le déni, et donc la santé mentale est encore un tabou. C’est surtout parce que le développement des sociétés prend beaucoup de temps, et il est important que nous ne nous comparions pas à d’autres cultures qui nous ont précédés en termes d’éducation et de développement.

 

Mais tout récemment, l’auto-développement et l’éveil de la conscience sont devenus des sujets de conversation de plus en plus prisés dans le monde arabe. Ils sont désormais tendance, et j’espère que cela va durer.

 

Comment pouvons-nous être réceptifs à l’auto-développement sans que cela ne soit une passade  ?

 

C’est le rôle des coachs de vie de rendre les idées plus flexibles et de les adapter à la culture de la société ciblée. La communauté doit également disposer d’exemples stimulants de personnes ayant réussi dans tous les domaines de la vie en pratiquant le développement personnel.

 

Pouvez-vous nous donner quelques conseils pour améliorer notre vie de tous les jours ?

 

– Pratiquez la méditation de manière quotidienne.

– Avant de vous endormir, pensez à tout ce pour quoi vous êtes reconnaissant, gens ou choses qui vous sont arrivées.

– Jouez autant que vous travaillez.

– Entourez-vous toujours de gens qui réussissent.

– Maintenez une alimentation saine et équilibrée.

Partagez cet article