De jeunes artistes du Moyen-Orient décodent l’expérience de la diaspora

Haramacy est l'exposition sur le chevauchement de deux cultures

byAmina Kaabi

L’art, sous toutes ses formes, a toujours reflété les questions sociales. Depuis un rapport alarmant publié par l’ONU à la fin de l’année dernière, l’environnement est devenu une source de préoccupation majeure au cours des dernières années. La vie écologique n’a jamais été aussi pertinente, en particulier au Moyen-Orient et en Afrique.

Fondée en 2007 dans le but de promouvoir une vie respectueuse de l’environnement par le biais de l’art, l’initiative de réutilisation du Koweït prend de l’ampleur en attirant des artistes dans le pays du Golfe pour les sensibiliser au changement climatique. Mais l’édition de cette année prend une tournure différente, bien que tout aussi consciente.

Plutôt que d’être focalisé sur l’environnement uniquement, l’événement s’est élargi pour explorer une multitude de problèmes sociaux. Cette année, « Re-use » se rend pour la première fois à Londres, réunissant les artistes du Moyen-Orient et d’Asie du Sud pour une résidence de cinq jours dans l’explorateur de la diaspora.

Le déménagement intervient dans le cadre de l’Albany pour la saison en cours du centre artistique, qui porte bien son nom: Rebels. Après la résidence, les artistes présenteront leurs œuvres dans une exposition collective, Haramacy, où les visiteurs exploreront les défis et le fonctionnement interne de la diaspora à travers l’art, les conférences, la musique en direct et les performances audiovisuelles.

Parmi les artistes qui feront partie du spectacle, on peut citer Harnaam Kaur, mannequin britannique et activiste « body positivity » connu pour sa pilosité facial, l’illustrateur afro-allemand Moshtari Hilal, le batteur américano-indien Sarathy Korwar, saoudienne basée à Londres. L’artiste arabe Nouf Alhimiary, aux côtés des artistes Suhaiymah Mazoor-Khan, Moza Almatrooshi, Noor Palette, Zia Reeta Loi,Ahmed Deema Al Hugail, Alaa Kassim et Jannat Hussain.

 

Haramacy, 27  Avril à  the Albany, Londres

Partagez cet article