Fariha Roisin fait ce que certains pensent que les musulmans ne peuvent pas faire

L’écrivain, mannequin et maintenant poète brise les frontières

by

Fariha Róisín est une slasher par excellence. C’est une écrivaine, mais avec une approche de son art à la Virgil Abloh. Son travail est principalement ancré dans son identité musulmane, mais elle fait également des lectures d’astrologie. Elle a récemment fait l’objet de la vidéo musicale de Jidenna pour ‘Sufi Woman’ et a donné des conférences partout, du New Museum au MoMA.

Vous avez peut-être vu son nom ici ou là sur Internet au cours des dernières années, récemment dans le New York Times où elle a écrit un article vantant le titre «Comment la privation de vie du Ramadan aide à préserver son esprit»; ou sa pièce dans Teen Vogue, où elle a déclaré qu’Hollywood embrassait les sauveurs blancs comme «le colonialisme des temps modernes», ou une autre ou elle se montre particulièrement vulnérable, discutant de son sort en acceptant son identité Queer en tant que femme musulmane.

Elle a également co-animé un podcast (malheureusement, aujourd’hui disparu). Le titre de «Two Brown Girls» était un espace où elle et une amie, Zeba Blay, ont offert une tribune aux voix noire et brune dès 2012, lorsqu’elles se sont réunies pour discuter de tout, du désir de Drake pour Rihanna à Donald Trump.

Róisín explore maintenant un nouveau média en publiant un recueil de poésie intitulé « Comment guérir un fantôme ». Son centre est (bien sûr) son identité, mais au lieu d’être une simple exploration des différentes manières par lesquelles ses identités ethniques et religieuses l’ont laissée face à l’oppression, Roisin a déclaré que la guérison était la tâche principale de son livre.

View this post on Instagram

hello! so in about three months (sept 24th, mark your i-cals) this lil nugget of love, as in my first book (of poetry) will be put out into the world. the idea of baring my soul (even more than I already do) terrifies me, but I’m excited by the possibility and prospect of this work resonating with some of you. i’m deeply proud of this book—which is a collection of poems i’ve written in secret over the last few years, and I can’t wait for you hold it and see these words next to the illustrations by darling @moniiqwa ❗️the pre-order link is up and this is where YOU come in. if you’ve ever resonated with my work, or been moved by my writing it’d mean a lot if you supported this book by pre-ordering. so many people to thank, but this is just the beginning. pre-order link in bio 🔆 (for international buys you can order on Amazon as well!)

A post shared by Fariha Róisín (@fariha_roisin) on

Pour elle, le «fantôme» qu’elle tente de guérir est un amalgame de beaucoup de choses. Le fantôme est tout ce qu’elle a dû affronter dans sa vie. Comme elle le mentionne sur son site Web: «Le« fantôme »qu’elle tente de soigner signifie beaucoup de choses: la suprématie blanche, sa mère, le patriarcat, l’islamophobie, la méchanceté et ses ancêtres. »

Et comme le reste de son travail, «Comment guérir un fantôme» est une lecture incontournable. Dans un poème intitulé « Ce que le 11 septembre nous a fait », Róisín met en lumière les dures réalités d’un monde post-11 septembre familier à de nombreux musulmans américains et musulmans du monde entier. Dans un autre article intitulé «Aux tantes», Róisín n’écrit qu’une phrase: «Surveillez d’abord vos propres enfants». Ce poème, à lui seul, est une raison suffisante pour l’adorer à vrai dire.

Partagez cet article