Les 5 meilleurs films de Faten Hamama

Binger les meilleurs films de l'icône égyptienne

by

L’Égypte a toujours été le point culminant du cinéma au Moyen-Orient. L’industrie cinématographique égyptienne est florissante depuis des décennies, et certains films datent même du cinéma muet.

Nous sommes pour la plupart trop jeunes pour avoir été témoins de l’âge d’or du cinéma égyptien, mais son héritage perdure. Et c’est notamment grâce à Faten Hamama, l’amante d’Omar Sharif.  Hamama a joué aux côtés d’Omar Sharif dans certains de ses films, et est  devenue l’actrice la plus prisée du pays.

Ayant fait ses débuts au cinéma en 1939 à l’âge de sept ans seulement, la jeune star  égyptienne est rapidement devenue la « dame de l’écran arabe ». Si vous ne connaissez pas les films de Faten Hamama, il est temps de vous y intéresser. Voici les meilleurs films de Faten Hamama.

L’Appel du courlis, 1959

A still from the movie The Nightingale’s Prayer, 1959S’il y a un film que vous devez regarder, c’est bien celui-ci. Réalisé par Henry Barakat, « L’Appel du courlis » est un grand classique. Le film est basé sur un roman de Taha Hussein, et suit l’histoire d’une femme qui se venge après avoir vu un membre de sa famille assassiner sa sœur, un acte décrit comme un « crime d’honneur ».

La porte ouverte, 1963

A still from the movie The Open Door, 1963
En plus d’avoir defié le patriarcat, l’actrice égyptienne a également laissé son empreinte féministe dans le cinéma. Le rôle de Leila dans « La porte ouverte » s’est avéré révolutionnaire. Leila, une femme indépendante, va à l’encontre de la tradition en défiant son père et son fiancé misogyne.

Empire M, 1972

A still from the movie Empire M, 1972
On retrouve Faten Hamama dans le grand classique égyptien, « Empire M”. Et tout comme son rôle en tant que Leila dans « La porte ouverte », le personnage de Hamama dans « Empire M » est plus féroce que jamais. Elle joue le rôle d’une veuve et chef de famille qui élève ses enfants pour qu’ils soient aussi indépendants et libres qu’elle.

Jour heureux, 1939

Pour comprendre l’ascension de Hamama dans l’industrie du cinéma, il faut absolument voir le film dramatique « Yawm Said” (Jour heureux) réalisé par Mohammad Karim. C’est le premier film de Hamama, qui lui a valu le titre de la “Shirley Temple d’Égypte » à l’âge de sept ans.

Ciel d’enfer, 1954

A still from the movie The Blazing Sun, 1954Réalisé par le grand Youssef Chahine, « Ciel d’enfer » a fait connaître Omar Sharif, qui a joué son premier rôle aux côtés de Faten Hamama. En plus d’être l’une des meilleures productions égyptiennes de son époque, le film a marqué le début de l’une des histoires d’amour les plus légendaires du monde arabe. Un an seulement après sa sortie, Sharif se convertit à l’Islam et le couple se marie.

Partagez cet article