6 femmes voilées nous parlent de maquillage

Cheveux couverts, make-up au point

bySarah Ben Romdane

La croyance populaire voudrait que les femmes musulmanes adhèrent à une définition spécifique de la pudeur qui désapprouve toute recherche d’attention, le maquillage étant considéré comme tel. Malgré cela, les femmes musulmanes comptent parmi celles qui dépensent le plus en matière de beauté au monde – et cela est en grande partie dû à un mouvement récent qui voit les femmes respecter leurs propres définitions du hijab et de la tenue vestimentaire pudique.

 

Et à mesure que l’industrie cosmétique devient plus inclusive, notamment avec une plus grande gamme de nuances, les jeunes générations de « hijabi » créent progressivement leur propre vocabulaire de beauté. Que ce soit pour des raisons pratiques, pour le plaisir ou pour s’approprier leur identité, elles redéfinissent la beauté et créent de nouvelles façons de se représenter. MILLE a contacté six jeunes femmes voilées pour savoir ce que le maquillage représente  pour elles et comment la pudeur et la beauté sont compatibles.

 

Suad, 22 ans, Philippino-Soudanaise

 

@modern.sudania

 

« En tant que femme voilée, je pense que le maquillage et la mode sont nos formes d’expression les plus fortes. J’ai commencé à porter du maquillage avant de porter un hijab à cause de beaucoup d’insécurités que j’avais avec ma peau. Je l’ai utilisé pour dissimuler ce que je ne voulais pas montrer. À l’université, en expérimentant la mode et le maquillage, j’ai compris que c’était un moyen pour moi de contrôler ce que je voulais montrer et comment je me présentais. Quand j’ai commencé à porter le hijab, la portée de mon maquillage est devenue encore plus évidente pour moi. Je l’utilise maintenant pour mettre en valeur des caractéristiques de moi que j’aime bien, un peu à ma façon. Je peux influencer la perception que les gens ont de moi. »

 

Helen Marie, 20 ans, Sierra-Leonaise basée aux US.

 

@honeydon.t

 

«Ma relation avec le maquillage a réellement commencé parce que je portais le hijab.

Dans la culture afro-américaine, les cheveux constituent une part importante de l’expression de soi. C’est pourquoi, depuis que je porte le hijab, j’avais l’impression de ne plus pouvoir m’exprimer autant. Alors je me suis mis à me maquiller.

 

Le maquillage ce n’est pas du placement de produits; J’apprécie vraiment le côté artistique du maquillage. Je n’aime pas quand le maquillage promeut les normes de beauté européennes, ni quand il encourage les gens à changer les traits naturels de leur visage pour être plus beau. Je pense que chacun devrait faire ce qui fonctionne pour lui au lieu d’essayer de suivre les normes en vigueur. Je préfère la façon dont le maquillage était fait dans les années 70 à 90, j’aime les strass, les paillettes et tout ce qui brille.

 

J’espère développer mon art de manière à ce que je puisse m’exprimer et exprimer ma culture, tout en brisant les stéréotypes sur les femmes musulmanes. »

 

 

 

Salwa, 22 ans, Britannique-Bengalaise

 

@urgalsal

 

« Je suppose que dans sa forme la plus simple, le maquillage est pour moi une forme d’amour de soi, c’est un rituel qui commence par les soins de la peau de base et des looks plus élaborés et expérimentaux. Je regarde mon reflet dans le miroir, et chaque jour, j’évalue mon évolution. Le maquillage a un petit rôle à jouer dans ce rituel. L’art du maquillage lui-même me permet de conceptualiser une ambiance ou de créer un personnage et c’est quelque chose que j’adore. »

 

Deema, 26 ans, Syrienne basée en Arabie-Saudite

 

 

« Même si je ne suis pas une grande spécialiste de la beauté, je pense que le maquillage est amusant et j’aime m’en amuser pour certaines occasions. Je pense que comme pour la plupart des femmes, cela nous aide à nous présenter avec davantage de confiance. Et lorsque vous portez un hijab, votre visage est votre seul moyen d’expression. Même si le maquillage n’occupe pas une place importante dans ma vie quotidienne, il est toujours bon de savoir que vous mettez le meilleur de vous-même en avant, cela peut vraiment vous donner du pouvoir. Pour être honnête, j’adore le maquillage naturel, mais c’est peut-être inconsciemment que je m’approprie moi-même et remets en question les normes de beauté avec lesquelles je ne suis pas d’accord ou qui ne me correspondent pas.  »

 

Fatima Zohra Serri, 23, Moroccan

 

@fatimazohraserri

 

« Pour moi, le maquillage est quelque chose que nous utilisons pour exprimer notre féminité. Je n’utilise pas beaucoup de maquillage, mais quand je le fais, c’est pour le soin de soi et l’amour de soi, pour me sentir belle « .

 

Yousra, 28 ans, Tunisienne

 

@Hayekk_

« J’aime le maquillage simple, pas nécessairement pour des raisons de modestie, mais parce que je suis minimaliste. De plus, sur le plan pratique, je ne veux pas me démaquiller chaque fois que je dois faire mes prières. Essentiellement, j’utilise le maquillage pour me sentir mieux, plus fraîche et plus puissante. C’est une façon pour moi de célébrer la beauté.  »

 

Partagez cet article