Plus d’abayas ni de voiles noirs en Arabie Saoudite?

Les femmes devraient décider elles-mêmes ce qu’elles veulent porter

bySarah Ben Romdane

“Les femmes en Arabie Saoudite devraient pouvoir décider de porter un foulard ou une abaya noire”, a déclaré le prince héritier Mohamed Ben Salman. “Les lois à ce sujet sont très claires, telles qu’elles sont mentionnées dans la Charia : que les femmes portent des vêtements décents et respectueux, au même titre que les hommes”, a-t-il affirmé dans une interview diffusée sur CBS. “Ceci ne précise pas particulièrement une abaya noire ou un foulard noir sur la tête. La décision est entièrement laissée aux femmes de décider quel type de tenue décente et respectueuse elles veulent porter. »

 

 

Depuis l’arrivée au pouvoir de SAR Ben Salman, le royaume a connu des changements économiques et sociaux radicaux et sans précédent jusque-là, en particulier en ce qui concerne les droits des femmes saoudiennes et leur autonomie personnelle. En principe, elles ont déjà acquis le droit de conduire (la loi entrera en vigueur en juin 2018), ainsi qu’une participation accrue sur le marché du travail et le droit de faire du sport en public.

 

À l’occasion de la Journée internationale des droits des femmes, un groupe de Saoudiennes ont célébré leurs libertés nouvellement acquises en faisant du jogging. De fait, le nouveau leader réformiste de 32 ans va à contre-courant du conservatisme usuel dans le royaume wahhabite. Mais on ne sait toujours pas dans quelle mesure sa déclaration sera concrètement soutenue par l’adaptation du code juridique.

 

Suite à ces déclarations et à l’imposante couverture médiatique internationale qui les a accueillies, SAR la Princesse Reema Bint Bandar Al Saud, députée à l’Autorité générale des Sports d’Arabie Saoudite, section Planification et Développement, entrepreneur social, et membre du Conseil consultatif de MILLE, a fait valoir que :

“Les femmes en Arabie Saoudite travaillent, votent, exercent des fonctions gouvernementales, font du sport et possèdent leur propre entreprise. Elles sont partie intégrante sur le marché du travail et parviennent aux échelons les plus élevés dans le monde de l’entreprise, où elles font entendre leurs voix, puissantes, basées sur le talent et le respect. Peu importent nos vêtements, jamais ils ne nous enfermeront dans une image réductrice.”

Les femmes saoudiennes pourront peut-être décider de porter ou pas une abaya noire en public, mais leur véritable force réside dans le dépassement constant des barrières. Désormais, elles pourront le faire d’une manière qui leur permete d’être non seulement reconnues, mais aussi célébrées à la fois chez elles et dans le reste du monde.

 

Photos par @alishehaaby

Partagez cet article