Les réalités du passage à l’âge adulte à Dubaï

Bien avant les tours futuristes et les boutiques de luxe

byAmina Kaabi

Les années 1990, c’était spécial pour nous tous. Regarder Space Toon, courir à la maison après l’école pour chatter sur MSN messenger – les nineties étaient une ère qui tient encore une place particulière dans nos cœurs nostalgiques.

 

Les choses ont changé depuis. La technologie a pratiquement envahi le monde, ce qui rend l’ère pré-numérique encore plus lointaine que ce qu’elle est déjà et cela ne fait qu’ajouter à notre nostalgie d’un temps qui semble si lointain à la réalité d’aujourd’hui.

 

Grandir à Dubaï, c’est grandir dans un endroit où les années 1990 non seulement semblaient différentes, mais l’étaient concrètement. On se souvient tous de ces déserts arides et de ces rues paisibles et pittoresques. Aujourd’hui, Dubaï s’est transformé en un havre futuriste débordant de gratte-ciels et de centres commerciaux de luxe.

 

Pour avoir une meilleure perception de ce que c’est que de grandir à Dubaï, MILLE a rencontré des gens qui nous ont donné quelques informations sur leurs endroits préférés.

 

@gibsterg, 28

 

« Enfants, nous aimions aller dans les parcs. Le parc Safa était énorme, je dirais environ 10 fois plus grand que maintenant, grâce aux canaux et à d’autres choses. Tous nos oncles, nos tantes et nos cousins ​​se retrouvaient à la maison avant la prière du vendredi, puis se rendaient au parc pour un barbecue ou juste pour y déjeuner. Ensuite, on jouait tous ensemble; cricket, football, antakshari (un jeu indien de chansons où on utilise la dernière lettre de la chanson chantée par la personne d’à côté comme la première lettre d’une chanson qu’on doit trouver sur le coup). Les centres commerciaux étaient amusants aussi mais les parcs nous réunissaient vraiment quotidiennement, en famille, et c’est ce qui me manque.

 

Rue Rigga et rue Muraqqabat ! Ces deux rues sont parallèles et étaient autrefois les «it» spots de la journée. Pratiquement toutes les familles allaient dans ces deux rues pour profiter de l’abondance des restaurants, des foires de rue, des glaciers, etc.

 

En outre, Global Village n’était pas un espace gigantesque à la périphérie de la ville à l’époque. C’était un pop up qui durait un mois pendant le Dubai Shopping Festival (qui était un grand évènement à l’époque) quelque part au milieu de la ville.  »

 

 

@aya_amead, 27

 

« Oh mon Dieu ! Le centre-ville de Deira était l’endroit idéal pour sortir. La ville de Modhesh, la cité des sciences et le centre commercial Sahara aussi. La chose la plus cool pour moi lorsqu’on grandit à Dubaï, c’est le fait que de grandir entouré de tant de nationalités différentes. Cela a rendu mon enfance plus intéressante.  »

 

@otofficial, 29

 

«Je me souviens d’avoir traîné autour de mauvais garçons, m’être bagarré et d’avoir dragué des filles au centre-ville de Deira au cinéma. Et je me rappelle aussi avoir acheté des contrefaçons de pantalons baggy (que nous appelions « hiphop ») à Karama.

 

Nous achetons des jeux PlayStation de contre bande au Souk Almarkazi alias le souk de l’or de Sharjah et nous portions des baskets Phat Farm & AF1.

 

Et n’oublions pas les barbecues au parc Mamazar.  »

 

@m_halawani , 27

« Je faisais du patinage artistique, donc le club des dames de Sharjah, Nasr Leisure Land et Hyatt Regency Hotel à Deira avaient les meilleures patinoires. J’ai passé tellement de temps là-bas. En fait, j’ai fini par m’y marier pour cette raison.

 

Safa Park était un must avec la famille tous les vendredis. Et, rue Al Rigga et Muraqabat. Chaque année, ils construisaient un parc à thème / arcade – c’était aussi un must.

 

Mon magasin de jouets préféré s’appelait Mirador, il était situé près du rond-point Eagle (pas si célèbre) mais c’était incroyable.  »

 

@misbahchowdhury, 23

 

« Lamcy Plaza, le centre-ville de Deira et Magic Planet (un temple du jeu vidéo). Nous avions l’habitude d’aller beaucoup aux parcs (parc de plage de Jumeira avant sa destruction, et parc de Mamzar) et on faisait beaucoup de pique-niques. Je me souviens d’être allé à Global Village lorsque ça se situait encore dans le quartier de Dubai Festival City. Je me souviens aussi d’attendre toute l’année pour me rendre en excursion avec l’école, c’était d’ordinaire au parc Safa ou au parc Creek.

 

Je ne vais pas mentir, j’ai eu une enfance assez ennuyeuse. C’était vraiment agréable de sortir et de voir toutes sortes de gens, parce que je vivais dans une banlieue qui était plutôt ennuyeuse. Sortir et profiter d’une partie plus animée de Dubaï, voir des choses que nous n’avions jamais vues auparavant.

 

La réalité étant que Dubaï était morne durant les années 90. C’est tout ce qu’il y avait. Mais littéralement tout le monde s’en souvient parce que la ville a connu 1000 changements au cours des 20 dernières années et on parle de changements drastiques.  »

 

Partagez cet article