8 stéréotypes sur les femmes voilées qui doivent disparaître

Non, elles ne se douchent pas avec ...

by

Lorsqu’il s’agit des femmes musulmanes, les stéréotypes abondent. A travers le monde, les femmes musulmanes se retrouvent victimes de comportements détestables.

L’islamophobie a atteint son plus haut niveau. Après les fusillades de Christchurch qui ont abattu 50 musulmans dans une mosquée, le nombre de crimes de haine anti musulmans a grimpé en flèche de 600 % rien qu’au Royaume-Uni (oui, vraiment, 600 %).

Ce n’est qu’un exemple parmi d’autres qui ne prend même pas en compte les innombrables stéréotypes visant les femmes musulmanes, et particulièrement celles qui sont visiblement musulmanes (c’est-à-dire les femmes voilées).

Ces stéréotypes causent beaucoup de mal. Pour mettre en évidence ce que de nombreuses femmes doivent combattre tous les jours, voici quelques-uns des nombreux stéréotypes sur les femmes voilées que nous devons absolument dissiper.

Le hijab influence chacune de leurs décisions
Le hijab est une décision personnelle prise par une femme musulmane, cela ne veut pas dire que chacune de leurs actions doit être guidée par le voile qui couvre leurs cheveux.

Les femmes voilées sont conservatrices
Le hijab n’est pas une mesure de religiosité, ni une mesure de leur boussole politique.

Elles sont toutes forcées de le porter
Certes, certaines femmes sont légalement obligées de le porter dans leur pays, ou sont obligées par leurs parents. Mais ceci ne représente pas une majorité. La généralisation est un jeu dangereux.

Les femmes voilées sont oppressées
Le voile est largement vu comme un outil d’oppression (ce qui alimente le stéréotype ci-dessus). Le hijab a, et a toujours été, un choix pour la femme qui le porte.

Les femmes voilées ne peuvent pas faire de sport
Nous pouvons prendre comme exemple la sportive olympique Ibtihaj Muhammad pour montrer à quel point cette présomption est ridicule.

Il n’y a qu’une seule bonne façon de porter le hijab
Comme mentionné précédemment, le hijab n’est pas une mesure de la religiosité. Mais surtout, les femmes sont leurs propres agents, et leurs choix vestimentaires ne doivent pas être contrôlés.

Les femmes voilées ne peuvent pas être féministes
Le hijab étant à tort interprété comme un outil d’oppression, de nombreuses personnes pensent que les femmes qui le portent de manière naturelle, respectent en fait des règles patriarcales. Ceux qui pensent que les femmes voilées ne peuvent pas être féministes jugent en fin de compte les femmes selon leur choix vestimentaire qui, encore une fois, leur est propre et personnel.

Partagez cet article