L’acide hyaluronique est-il aussi efficace que ce que l’on prétend ?

Here’s the verdict

by

Peu d’ingrédients skincare ont eu autant de succès que l’acide hyaluronique au cours des dernières années. Il est partout, considéré comme l’hydratant ultime et la clé absolue pour une peau jeune et éclatante. Sa réputation est comparable à celle de la vitamine C et de sa capacité à éclaircir les taches brunes, ou du rétinol pour sa capacité à réduire les signes du vieillissement.

Mais tout sceptique sait que l’industrie cosmétiques connaît peu de vérités absolues. En fin de compte, la peau de chacun est différente, et si quelque chose fonctionne pour l’un, ça ne marchera peut-être pas pour vous. Donc, avant de tirer des conclusions sur les avantages de l’acide hyaluronique, il est important de comprendre ce que c’est vraiment.

L’acide hyaluronique est une molécule que l’on trouve naturellement dans notre peau. C’est ce qui retient l’eau et la maintient hydratée. On pense, lorsqu’il est appliqué sur la peau, qu’il détient un pouvoir magique pour retenir l’hydratation, c’est dû à la capacité étudiée de la molécule à se lier aux molécules d’eau et à sa capacité à extraire l’humidité de l’air.

A priori, l’acide hyaluronique peut sembler magique. Et à bien des égards, il l’est. L’application d’acide hyaluronique peut aider à reconstituer et à maintenir l’hydratation de la peau, réduisant ainsi l’apparition des ridules et des rides, et même rendant la peau plus ferme.

Mais l’industrie des soins pour la peau peut être trompeuse. L’acide hyaluronique a un homologue, et ça s’appelle le hyaluronate de sodium. Le problème, c’est qu’ils sont quand même assez différents. Mais une grande partie de l’industrie du skincare les considère comme interchangeables, commercialisant le hyaluronate de sodium comme si c’était de l’acide hyaluronique.

Il a été démontré que l’acide hyaluronique naturel, celui naturellement présent dans notre peau, retient jusqu’à 1000 fois son poids en eau. C’est pourquoi il est si important de s’hydrater. Cette eau est finalement retenue par notre acide hyaluronique qui se dilate, repulpant ainsi la peau.

Mais comme c’est le cas avec la plupart des molécules, on ne peut pas simplement absorber l’acide hyaluronique natif, d’où la création par des scientifiques du hyaluronate de sodium. L’hyaluronate de sodium est beaucoup plus petit que l’acide hyaluronique, et contrairement à ce que les marques pourraient prétendre, ça ne veut pas dire qu’il pénètre plus efficacement la peau.

Et selon la dermatologue et YouTubeuse Shereene Idriss, contrairement à l’acide hyaluronique qui peut puiser de l’eau dans notre sang, l’hyaluronate de sodium puise l’eau dans sa source la plus proche: notre peau. Cela signifie qu’au fil du temps, il vide lentement nos cellules de leur eau. Ça permet de repulper le visage à court terme, mais, avec le temps, ça déshydrate complètement votre peau.

Ça ne veut pas dire que vous devez complètement arrêter d’utiliser ce produit. Il faut juste le consommer avec modération.

Partagez cet article