Ce photographe marocain récolte des fonds pour #BLM en vendant ses photographies

Achetez une photographie, soyez solidaires

by

De Paris à Tunis, et de la Palestine à la Syrie, des personnes du monde entier manifestent leur solidarité pour la communauté noire, et agissent pour lutter contre la violence policière. 

Ils ne se contentent pas de demander justice pour le meurtre de George Floyd. Ils luttent également contre la discrimination brutale à laquelle sont confrontés quotidiennement les Noirs dans leur ville, où qu’ils soient dans le monde.

En France, 20 000 manifestants se sont rassemblés à la mémoire d’Adama Traoré, un citoyen français noir de 24 ans, mort en 2016 lorsqu’il a été détenu par des policiers (qui sont toujours en liberté à ce jour).

Bien qu’Adama ne soit pas la seule personne française de couleur à avoir été tuée par un policier ces dernières années (les abus se sont multipliés depuis que la France a déclaré l’état d’urgence suite aux attentats terroristes de 2015), son décès est devenu l’affaire la plus médiatisée. Selon cet article du journal Le Monde, on peut compter entre dix et quinze décès par an liés à la violence policière. 

Grâce à sa grande sœur Assa Traoré, qui est devenue la figure emblématique du mouvement Black Lives Matter en France, les Français se sont fait entendre pour dénoncer le problème croissant du racisme en France. Selon les militantes françaises antiracistes Rokhaya Diallo et Sihame Assbague, plus de 90% des personnes tuées par la police française sont des personnes de couleur. 

Pour soutenir son association La Vérité pour Adama, le photographe franco-marocain Ilyes Griyeb une vente de photographies pour récolter des fonds.

Ilyes Griyeb printsIlyes Griyeb printsIlyes Griyeb printsCélèbre pour sa documentation brute et extrêmement personnelle sur le Maroc, Griyeb propose désormais des portraits tendres et puissants de jeunes Noirs français moins documentés, réalisés au cours d’un après-midi d’été. 

« Cette série me tient vraiment à cœur, parce qu’elle dit beaucoup sur notre époque, et sur les visages et les corps d’une jeunesse qui semble si douce, sensible et inspirante quand elle n’est pas pourchassée, battue ou tuée », a déclaré Griyeb dans un message d’annonce sur son Instagram.

La vente de photographies qui se déroulera jusqu’au 21 juin, peut être consultée sur le site web de la collecte de fonds du Griyeb. Tous les bénéfices seront reversés à « La Vérité pour Adama ».

Cliquez ici pour voir la vente.

Ilyes Griyeb printsIlyes Griyeb prints

Partagez cet article