Les films arabes brisent les frontières au Festival de Berlin

De la Syrie au Soudan, le monde arabe est au top

byAmina Kaabi

2018 a sans doute été une année remarquable pour le cinéma arabe, et l’année 2019 est encore plus prometteuse.

 

Avec Aziza de Soudade Kaadan récompensé par le Grand Jury du court-métrage du Sundance Film Festival et le Dunya’s Day de Raed Al Masri  qui a remporté le prix du court métrage, la région a eu un impact international énorme sur l’industrie cinématographique cette année.

 

Et alors que le festival international du film de Berlin dévoile sa programmation, les cinéastes arabes ne montrent aucun signe de ralentissement. De la Syrie au Soudan, le festival ne manque pas de films régionaux, et MILLE vous en offre la liste.

 

Of Fathers and Sons

Pour son dernier film, Talal Derki retourne chez lui en Syrie pour une aventure captivante, documentant la vie d’une famille islamiste radicale pendant deux ans, offrant un regard inédit sur la vie sous le règne de l’État islamique.

 

Talking About Trees

Le long métrage documentaire de Suhaib Gasmelbari regarde à travers les yeux de quatre amis et cinéastes: Ibrahim, Soliman, Manara et Altayeb qui se retrouvent au Soudan après plusieurs années, déterminés à concrétiser leur rêve d’amener le cinéma dans leur Soudan natal.

 

Une Rose Ouverte

Le Liban est à l’honneur cette année avec Une Rose Ouverte de Ghassan Salhab: un hommage à la socialiste révolutionnaire Rosa Luxemburg alors que Salhab expose des extraits de sa correspondance prolifique.

 

Mosul 980

Avec Mossoul 980, le réalisateur irakien Ali Mohammed Saeed décrit la vie d’une jeune femme yézidie qui saute dans un tank pour se mettre à l’abri alors qu’elle tentait de fuir l’État islamique.

 

De Quelques Événement Sans Signification

Si vous êtes curieux de connaître la scène cinématographique marocaine du milieu années 70, ce film est à ne pas manquer. Pour l’édition du festival de cette année, le public aura un aperçu de ce film précédemment censuré et centré sur un travailleur qui tue son patron.

Partagez cet article