La playlist essentielle de Mashrou Leila pour 2018

Le groupe indie libanais et ses sous-entendus

bySarah Ben Romdane

Mashrou’ Leila n’a plus besoin d’être présenté. Célèbre pour ses textes anti-establishment et pro LGBT, ce groupe indie libanais controversé a été acclamé par la critique mondiale et a fait le tour du monde depuis sa création en 2008.

 

Le groupe, et en particulier son chanteur ouvertement gay Hamed Sinno, est devenu un emblème et une voix pour la jeunesse arabe, désillusionnée par le printemps du même nom après un engagement passionné pour la liberté et l’égalité.

 

Alors que la sexualité est toujours un tabou dans la région et que les homosexuels sont encore confrontés à des peines très sévères, Mashrou’ Leila a libéré un discours ouvert, encourageant les jeunes à parler et à se battre pour leurs droits.

 

 

Mashrou’ Leila enregistre actuellement un nouvel album à Beyrouth, voici les chansons qui inspirent chacun d’entre eux.

 

 

Hamed

 

Sophie – It’s OK to cry

 

 

Parce que pleurer, parfois, ça fait du bien.

 

 

Carl

 

Irma Thomas – Anyone Who Knows What Love Is

 

 

Parce que j’aime la voix de velours d’Irma Thomas.

 

The Blaze – Territory

 

 

Parce que cette chanson et son clip nous font découvrir le ‘Territoire’ émotionnel, humain et primitif, avec une touche habile à la fois tendre et envoûtante.

 

 

Firas

 

Roisin Murphy – Ten Miles High

 

 

Parce que j’aime beaucoup la tension présente dans cette chanson, et comment elle flirte avec la poussée. Et puis, la voix de Roisin Murphy est phénoménale.

 

Anderson Paak – Til It’s Over

 

 

Parce que Spike Jonze et Anderson Paak ont collaboré pour cette vidéo Homepod d’Apple, et y voir danser Tahliah Debrett Barnett, alias FKA Twigs, c’est une idée géniale.

 

 

Haig

 

Troye Sivan – My My My!

 

 

Parce que le clip ne cache rien de l’ambiance optimiste et lascive de la chanson.

 

Khruangbin – Maria También

 

 

Parce que la vidéo de ce trio texan et de son titre, instrumental et hypnotique, vous ramène dans le monde des femmes et de la musique pop iranienne d’avant la révolution islamique de 1979.

Partagez cet article