Zineb Bouchra, l’artiste marocaine qui recrée des œuvres orientalistes

Une réappropriation de la ‘Jeune femme de Tanger’

by

Mis à part le travail des artistes orientalistes, la culture amazighe a toujours eu une préservation visuelle limitée, mais une artiste marocaine est en train de changer les choses.  Zineb Bouchra s’est réapproprié l’histoire en recréant des chefs-d’œuvre du monde entier avec une touche amazighe. 

Avez-vous déjà imaginé une Joconde marocaine ?  Bouchra l’a fait. Mais c’est son intérêt pour le portrait orientaliste qui se démarque le plus. Alors que le confinement est toujours en place au Maroc, Bouchra a intitulé sa série de recréations ‘Covid Classics’.

De l’œuvre ‘Jeune femme de Tanger’ de l’artiste belge Jean François Portaels, à l’œuvre ‘Jeune fille aux oranges’ du peintre français Charles Landelle, Bouchra a parcouru tout le spectre des peintures orientalistes, et tout cela du confort de sa maison à Agadir.

Depuis le début de sa série, Bouchra a cumulé un nombre croissant d’abonnés, parmi lesquels le célèbre artiste marocain Hassan Hajjaj. Et de ce que l’on voit, l’artiste ne compte pas s’arrêter de sitôt.

Partagez cet article