Le Mufti Menk: le héros improbable de la génération Z

Ce religieux musulman est officiellement une star sur TikTok

by

Si vous avez passé du temps sur le ‘Twitter des musulmans’, vous connaissez probablement le Mufti Menk.  Le musulman de 44 ans a maintenant plus de 6,1 millions d’abonnés sur la plateforme, ainsi que 2,2 millions sur Instagram. Bien qu’il n’ait pas de compte TikTok, il reste très présent sur l’application favorite de la génération Z.

Depuis son arrivée sur la scène en 2010, Mufti a rapidement gagné en influence dans le monde entier. Ses opinions ont été décrites comme controversées, ce qui lui a valu son interdiction à Singapour et au Danemark. Le mufti est ouvertement homophobe. En 2013, il qualifie la communauté LGBTQ de ‘sale’, et reste ferme sur ses positions anti-homosexuelles. 

Malgré ses opinions homophobes, la génération Z a soudainement pris le dessus sur sa fanbase habituellement plus âgée. Oui, une génération qu’on décrit souvent comme ‘socialement engagée’ (70 pour cent de la génération Z dit n’avoir aucun problème avec les relations queer), admire le religieux.

Menk est considérée par ses fans comme l’un des religieux musulmans les plus accessibles et les plus drôles sur internet, ce qui justifie sa nouvelle fanbase plus jeune.  Il n’hésite pas aussi à partager tous les aspects de sa vie, de sa routine sport aux câlins avec ses chats.

Les ados musulmans ont même créé un mème ultra-viral d’une image d’une interview du mufti où l’interviewer est dos à la caméra.

Ça, c’était en 2016. Aujourd’hui, Mufti Menk est une véritable star. On retrouve même des vidéos du mufti filmées par ses fans du monde de la K-pop.

Partagez cet article