Découvrez le musée Yves Saint-Laurent à Marrakech

L’héritage du couturier revit au Maroc

byAmina Kaabi

Après avoir visité Marrakech en 1966, Yves Saint-Laurent a declaré : « Le Maroc m’a appris la couleur ». Et l’influence de la ville sur le travail de Saint-Laurent fut à ce point si essentielle que le couturier français, né en Algérie, l’a immédiatement adoptée comme lieu de seconde résidence.

 

 

Avec son partenaire Pierre Bergé, Saint Laurent s’y rendit à maintes reprises pour acquérir de multiples propriétés, dont le décadent Jardin Majorelle, un magnifique jardin botanique dont ils devinrent les propriétaires en 1980. Inauguré en octobre 2017 et situé fort à propos à quelques mètres à peine de Majorelle, le Musée Yves Saint Laurent se dresse dans la rue Yves Saint Laurent.

 

Conçu par le célèbre cabinet d’architectes Studio KO, l’immeuble évoque l’esprit YSL avec une façade en terracotta réalisée dans des matériaux locaux, la terre marocaine ayant été façonnée pour ressembler à des trames de tissu. L’intérieur, par contraste, en paraît austère, avec ses murs blancs tout lisses inspirés par la doublure immaculée d’une veste haute-couture.

 

 

 

Cet espace est le tout premier musée dédié à la mode en Afrique ; c’est aussi un des plus grands du genre, en termes de taille et d’envergure, avec ses 400m² dédiés à une vaste exposition permanente du travail du couturier. Il comporte en outre un espace de 150m² voué à des expositions temporaires, dont les cimaises ont été inaugurées par 30 œuvres d’art du peintre orientaliste Jacques Majorelle. Le musée dispose également d’un auditorium de 130 sièges, nommé après Pierre Bergé, qui sera utilisé comme salle de cinéma ou encore comme espace de représentation à la disposition des artistes.

 

 

A part les vêtements, le musée abrite également des milliers de croquis et de photos relatives à l’histoire étendue de la maison de couture.

 

 

 

Après avoir admiré les différentes œuvres, vous pourrez vous arrêter au Studio Café pour une pause rapide, ou visiter la librairie. Et si les littératures arabe et andalouse vous intéressent, ne manquez pas de passer par la bibliothèque spécialisée, avec son surprenant fonds de quelques 5000 titres.

 

 

museeyslmarrakech.com

Partagez cet article