5 rappeurs qui ont utilisé des paroles arabes dans leurs chansons

Drake, tu n'es pas tout seul

by

Avec une scène rap florissante du Maroc à la Palestine, la région regorge de rappeurs arabes. Qu’il s’agisse de N1yah, basée à Dubaï, ou de Malikah Lynn, les rappeuses arabes sont aussi en plein essor.

Ces dernières années, le lexique arabe a voyagé vers les États-Unis, le berceau du hip-hop, provoquant un croisement de l’américanisme et de l’arabisme, et on est fan du résultat.

En début de semaine, lorsque Drake a sorti son nouveau titre « Only You Freestyle » avec l’artiste britannique Headie One, les milléniaux et la génération Z se sont affolés sur Twitter, TikTok et Instagram. Oui, l’un des plus grands artistes du monde a choisi d’écrire une section entière de son morceau en arabe.

View this post on Instagram

ONLY YOU FREESTYLE OUT NOW @headieone 🇬🇧!!!!!

A post shared by champagnepapi (@champagnepapi) on

Mais avant cela, plusieurs rappeurs et artistes ont introduit des mots arabes dans leurs chansons. L’obsession de Drake pour l’arabe est devenue évidente en 2015 dans « Sweeterman Remix”, lorsqu’il déclare « this is a blessing mashallah wallahi », et une fois de plus dans son tube « Diplomatic Immunity » de 2018, où l’on entend : « Inshallah, I hope the message keeps getting’ clearer ».

A$AP Ferg et Nicki Minaj ont tous deux écrit les paroles de leur hit de 2017, « Plain Jane REMIX« , où l’on entend Ferg dire : « Ride with the mob, Alhamdulillah » et Nicki : »Ride with Minaj, Mm-Mashallah, Check in with me, Then do your job ».

Ferg a vite déclaré que bien qu’il ne s’identifie pas personnellement comme musulman, son grand-père était en fait musulman, mais il a simplement utilisé les paroles comme une autre façon de dire que « toutes les louanges vont à Dieu ».

Même Jay-Z a fait un clin d’œil à l’arabe dans son morceau sorti en 2017 « Blue’s Freestyle » lorsqu’il dit : « Bismillah, all the gods ’round me », et une fois de plus dans « Family Feud« , où l’on entend : « I told my wife, the spiritual shit really work, Alhamdulillah ».

Le monde du rap a toujours été étroitement lié à l’islam, en particulier à New York, et certaines phrases courantes peuvent souvent être entendues sur des morceaux. Mais pour les jeunes musulmans (qui ont grandi dans un monde de plus en plus hostile à l’islam), ces petites reconnaissances peuvent offrir une représentation positive, ce qui provoque des réactions massives sur Twitter.

Partagez cet article