Rencontre avec la photographe qui transforme les it-girls

Dana Boulos a photographié tout le monde, de Lily Rose Depp à Soko

byBin Boyer

Dana Boulos, la réalisatrice mi-libanaise, mi-soudanaise, rend grâce à la stricte éducation inspirée par les valeurs moyen-orientales qu’elle a reçue et qui a favorisé la formation de son esthétique rebelle. Bien qu’elle affirme avoir été plutôt sage en grandissant, ses fantaisies florissantes d’anticonformiste ont essentiellement influencé les personnages auxquels elle a donné vie tout au long de son travail.

 

 

Dana a fait ses débuts en tant que photographe au sein du collectif d’art The Ardorous de Petra Collins, et son travail a souvent traduit une féminité forte, plutôt qu’une imagerie rêveuse ou des sous-entendus subversifs. L’automne dernier, avec Milk Makeup, elle a collaboré à un court-métrage intitulé Crimson Rose, un film sinistre et décalé sur une fille qui essaie d’obtenir des faveurs en usant de sa séduction, et a depuis maintenu ce choix esthétique de la fille hors limites dans ses portraits, de Soko à Lily Rose Depp.

 

 

Nous avons réussi à saisir Dana, qui enchaîne en ce moment les allers-retours entre Londres et Paris, pour un bref entretien sur son prochain long-métrage et sa ligne de sacs.

 

Vous êtes plutôt du genre ‘international’. Où vivez-vous en ce moment ?

 

Je suis à moitié libanaise et soudanaise, mais je suis née à Los Angeles et j’ai grandi au Royaume-Uni. J’ai fini par retourner à L.A. quand j’avais 11 ans et s’y suis restée depuis.

 

 

 

Comment décririez-vous votre éducation ?

 

J’ai grandi dans un milieu aux couleurs du Moyen-Orient. J’ai eu une enfance à l’abri du besoin, mes parents étaient surprotecteurs mais m’ont permis d’être artiste dès mon jeune âge. J’ai eu de la chance d’avoir un père et une mère aussi compréhensifs.

 

 

Est-ce que cela a inspiré votre travail ?

 

Tout à fait ! Dans mes films, j’ai tendance à faire en sorte que le personnage principal enfreigne les règles, ce que je n’ai jamais fait quand j’étais plus jeune.

 

 

Quels sont les thèmes que vous explorez à travers vos réalisations ?

 

Actuellement, je suis inspirée par les formes et les couleurs, et par les discussions.

 

 

Sur quels projets travaillez-vous en ce moment ?

 

Je viens de terminer la réalisation d’une publicité podcast pour GIRLBOSS, de Sophia Amoruso. J’écris actuellement mon premier longmétrage et je travaille à la conception d’une petite ligne de sacs.

 

 

 

Qui a été la personne la plus cool avec qui vous ayez travaillé ?

 

Tous ceux avec qui j’ai travaillé ont été si incroyablement confiants de me laisser créer. Je leur suis juste reconnaissante d’avoir pu faire ce que j’aime.

Partagez cet article