7 signes révélateurs de votre mentalité coloniale

Comment des siècles de colonialisme ont influencé la perception que nous avons de nous-mêmes

by

L’impact durable de la colonisation dans la région se ressent dans tout ce que nous faisons. Étant donné qu’une grande partie du monde arabe n’a été libérée de la domination coloniale qu’il y a moins de 60 ans, il serait négligent de penser que la mentalité coloniale (un terme qui représente une infériorité culturelle intériorisée) ne persiste pas. 

Au cours de l’histoire, la Grande-Bretagne a envahi près de 90 % du monde, y compris la plupart des nations du Moyen-Orient, ainsi que le Soudan et l’Égypte. Quant à l’Afrique du Nord et au Proche-Orient, les colons français ont dominé la région pendant la majeure partie des XIXe et XXe siècles, jusqu’à ce que l’Algérie obtienne son indépendance en 1962.

Et depuis, nous tentons progressivement de nous décoloniser. Le débat mondial sur la suprématie blanche fait aujourd’hui la une de tous les journaux, et il n’y a jamais eu de meilleur moment pour faire une introspection. Si vous n’avez pas encore découvert les excellents penseurs postcoloniaux Edward Said et Frantz Fanon (parmi beaucoup d’autres), nous avons établi une liste des signes révélateurs d’une mentalité coloniale. 

Vous évitez de bronzer
Comme de nombreux endroits dans le monde, le Moyen-Orient et l’Afrique du Nord ont tous deux été colonisés. Un des vestiges des colonies? Le colorisme. Le monde arabe a longtemps été victime des tropes eurocentriques, l’un d’eux est l’évitement du soleil pour éviter d’avoir la peau plus foncée, étant donné que la peau blanche est considérée comme un idéal universel.

Vous ne consommez pas la culture et les art locaux
L’Amérique domine la plupart des industries du spectacle dans le monde, et les événements culturels européens sont importants à l’échelle mondiale. Mais le rejet catégorique de toute production culturelle arabe est ancré dans l’homogénéisation de la culture arabe, ce qui facilite notre positionnement inférieur, et en fin de compte, encourage le rejet des formes d’art et de culture indigènes.

Vous assimilez le fait d’être éduqué à la capacité de communiquer en anglais ou en français
Peut-être que vous parlez anglais parce que vous avez été éduqué en Occident, ou peut-être que vous l’avez appris simplement parce que l’anglais est aujourd’hui une langue mondiale. Quoi qu’il en soit, il n’y a aucune raison de sous-estimer l’arabe, et si vous le faites, c’est probablement dû au fait que les colonisateurs ont souvent présenté leurs langues comme supérieures, et ont même fabriqué une « élite » locale qui avait également reçu une éducation occidentale, ce qui perpétue l’infériorité des autres langues. ‘Les Damnées de la Terre’ de Fanon aborde ce sujet en détail.

Vous n’aimez pas vos cheveux naturels et votre nez
Une fois de plus, la colonisation a fait des caractéristiques européennes un idéal de beauté mondial. Parmi eux, on trouve les cheveux raides et un petit nez. Malgré l’apparition d’un mouvement promouvant les cheveux naturels dans le monde entier, la kératine et d’autres traitements de lissage restent extrêmement populaires en Afrique du Nord et au Moyen-Orient, tout comme la rhinoplastie comme cadeau pour le « sweet sixteen” à l’âge de 16 ans.

Vous trouvez cela normal que les Européens aient les rôles de dirigeants
Une tactique des colonisateurs était d’opprimer les autres en assumant des rôles de leadership dans les communautés, ainsi que dans tous les aspects de la vie. À leur tour, les colonisés ont commencé à se sentir indignes de leurs propres espaces, ce qui se traduit finalement par la peur de s’élever contre l’autorité en raison de leur sentiment d’infériorité. Aujourd’hui, cela signifie que d’innombrables rôles de direction sont privilégiés et confiés aux Européens de la région plutôt qu’aux Arabes, ce qui a été universellement accepté malgré cet excès colonial évident.

Vous souffrez du syndrome de l’imposteur
Le syndrome de l’imposteur est tout simplement la sensation de ne pas être à sa place dans un nouvel endroit. Ce qui peut amener à penser qu’on n’est pas assez intelligent, pas assez riche, ou juste « indigne » de réussir en raison de notre ethnicité ou de notre classe (qui ont toutes deux été utilisées comme des outils d’oppression par les colonisateurs). Cela est également lié au fait que la plupart des lieux sont occupés par des blancs ou des personnes qui se font passer pour des blancs, ce qui perpétue la domination de la suprématie blanche.

Vous recherchez une validation occidentale
Étant donné que nous vivons encore dans des sociétés qui n’ont été libérées de la domination coloniale que depuis quelques décennies, la mentalité coloniale persiste encore. Et la simple proximité aux institutions occidentales ou la validation dans les cercles sociaux occidentaux est un vestige de la supériorité coloniale.

Partagez cet article