6 créatifs syriens qu’il faut garder à l’oeil

Dans le monde arabe et au delà

by

La scène cinématographique syrienne est l’une des plus anciennes de la région. Dès le début du XXe siècle, les films étaient projetés dans les cafés bien avant l’installation du premier cinéma-théâtre à Damas.

Dans les années 70, la scène cinématographique a connu une renaissance avec des cinéastes comme Qays al-Zubeydi et Muhammad Shahin. La guerre civile a ensuite vu les films passer à un style plus documentaire, certaines œuvres allant même jusqu’à se qualifier pour les Oscars.

Mais lorsqu’on parle de la scène créative syrienne, le cinéma n’est pas la seule forme d’art à mentionner. De nombreux musiciens, artistes visuels, designers et autres perfectionnent leur art dans la région et par delà. Nous sommes là pour les célébrer.

Voici les artistes syriens qu’il faut absolument garder à l’œil. 

Sara Naim

 

Voir cette publication sur Instagram

 
Une publication partagée par @saranaim__

Cet artiste visuel a participé à plusieurs expositions, tant individuelles que collectives, à Dubaï et à Londres. Ses œuvres sinueuses explorent la notion de frontière à travers un éventail de micro-formations, de cellules cutanées, de bugs numériques, de réactions chimiques, etc.

Maya Chantout

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Maya Chantout (@mayachantout)

La créatrice parisienne a travaillé chez Hermès, Chloé et Céline, où elle a travaillé en étroite collaboration avec Hedi Slimane. Inspirées par les femmes fatales du cinéma arabe classique, ses créations respirent la féminité, le sex-appeal et la sensualité. Elle a remporté le prix LVMH pour les diplômés en mode en 2018 et a été finaliste dans la catégorie des nouveaux talents de Fashion Trust Arabia en 2020.

Feras Fayyad

Fayyad est le premier réalisateur syrien à être nominé pour un Oscar. Son documentaire de 2017, Last Men in Aleppo, qui a remporté la nomination aux Oscars du meilleur long métrage documentaire, a été un énorme succès. Le film suit des membres du groupe de volontaires, Casques blancs, qui offrent de l’aide aux victimes de la guerre civile syrienne. Son dernier documentaire The Cave a également été présélectionné pour la même catégorie l’année dernière.

Bu Kolthoum

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Bu Kolthoum (@bu.kolthoum)

Le rappeur n’a que deux albums à son actif et est déjà un incontournable de la scène musicale locale. Son pseudonyme est un clin d’œil à Umm Kulthum et au poète Amr ibn Kulthum. Son single ‘Jouwana’ en 2019 a été un énorme succès avec plus de 7 millions de vues sur YouTube.

Mariam Al Sibai

La créatrice anglo-syrienne a créé sa marque éponyme en 2017 entre sa ville natale de Londres et LA. Tailleurs oversize, manteaux longs et costumes, Al Sibai est une véritable reine du vêtement et met l’accent sur l’artisanat et la production éthique.

Kinda Ghannoum 

L’obsession de la graphiste basée en Belgique pour l’histoire du design syrien l’a amenée à créer la Syrian Design Archive. Le projet documentaire est dédié à l’archivage de la typographie arabe, des estampes, des timbres et d’autres formes de création du pays du Moyen-Orient.

Partagez cet article