Les photographes qui retracent l’histoire de l’Algérie

Pas de meilleurs moments pour exposer les clichés de ce pays

by

Tandis que la plupart des nations européennes luttaient pour garder le dessus sur leurs empires coloniaux après les guerres mondiales, les pays africains ont réussi à échapper à leur domination et à commencer à naviguer dans le monde en tant qu’entités politiques, économiques et culturelles complètement indépendantes. Aujourd’hui, nous célébrons l’Algérie.

Souvent considérée comme l’un des événements les plus sanglants et les plus sombres de toute la période de décolonisation, la guerre d’indépendance algérienne a été un long combat pour la libération du pays après 132 années de contrôle illégal de la France et à pouvoir se gouverner lui-même. Le 5 juillet 1962, ils l’ont fait.

S’étalant sur près de 8 ans, la fête de l’indépendance en Algérie est célébrée tous les 5 juillet et la fête nationale est largement considérée comme l’un des événements les plus importants du pays où se souvenir du passé devient presque synonyme d’un avenir meilleur. Et il n’y a probablement pas de meilleure façon de le faire qu’à travers des photos.

L’Afrique du Nord a connu un boom récent de photographes plus talentueux les un que les autres et l’Algérie n’est pas en reste. Comme nous le savons bien, une image vaut mille mots, mais seule une poignée peut dépeindre une image pertinente de leur pays entier. 

A cette occasion spéciale, nous avons réuni quelques-uns des meilleurs talents d’Algérie qui parviennent toujours à capturer parfaitement l’esprit du pays.

Fethi Sahraoui

Le photographe documentariste de 28 ans est surtout connu pour son travail sur les questions et les problèmes sociaux. Utilisant principalement sa caméra en noir et blanc, sa série capture la jeunesse, les paysages et les rues du pays à travers des plans captivants.

Houari Bouchenak

Centrées sur l’humain et son environnement, les expositions et photos de Houari Bouchenak se veulent un témoignage pour les générations présentes et futures à travers des pièces sensibles et personnelles.

Farida Hamak

Puisant son inspiration dans les cicatrices discrètes de l’Algérie laissées par la guerre d’indépendance, Farida Hamak remplit ses images d’émotion et de raison pour déclencher avec brio les souvenirs et le désir du spectateur.

Hocine Zaourar 

Hocine Zaourar is credited with one of the most heartbreaking pictures in Algerian history. Active during the country’s infamous Décennie noir (Black decade), the photojournalist’s coverage of the massacre of Bentalha granted him with some of the world’s highest distinctions in photography. Labelled “Bentalha Madonna”, the scene depicts a lady grieving in front of a hospital in the outskirts of the capital Algiers following a confrontation with various Islamic armed militias. 

Nadja Makhlouf

Nadja Makhlouf est une photographe et cinéaste qui axe la plupart de ses projets autour de la question des femmes et rend visible celles qui ne le sont pas. Elle est souvent reconnue pour son travail intitulé « Algérie, algériennes » qui a exploré le statut des femmes dans son pays d’origine entre les femmes du quotidien, leurs pairs et les résidus de la guerre dans la société.

 

Photo Crédits: Fethi Sahraoui

Partagez cet article