5 choses à ne pas demander à une femme qui a enlevé son hijab

Laissez-les vivre

by

Le deux poids, deux mesures est très répandu dans les sociétés musulmanes, et toutes les femmes qui ont retiré leur hijab peuvent en attester.

Les pratiques religieuses des hommes musulmans sont rarement surveillées. Pour eux, il s’agit d’une affaire personnelle. Les femmes, par contre, font constamment l’objet d’un débat. Il suffit de demander à Ascia ou Dina Tokio, toutes les deux devenues célèbres grâce à leur style modeste.

Après des années de jugements injustifiés sur la façon dont elles portaient leur hijab, ces femmes se sont retrouvées au cœur de l’opinion publique lorsqu’elles ont décidé de l’enlever. Elles ont toutes les deux publiées de longues vidéos afin d’expliquer leur décision, bien qu’il s’agisse d’une décision personnelle.

Étant donné leur nombre important d’abonnés et le deux poids, deux mesures que nous connaissons tous très bien, il est très probable que les deux femmes aient anticipé l’inévitable examen auquel elles ont été confrontées.

Des femmes, comme Tokio et Ascia, doivent alors faire face aux idées reçues qui finissent par leur nuire. Donc, pour être sûr de ne pas répandre de nuisibles stéréotypes, voici les choses qu’il faut éviter de demander à des femmes qui ont retiré leur hijab.

Pourquoi l’avez-vous enlevé?
Le hijab, qu’il s’agisse de l’enlever ou de le mettre, est une décision personnelle. Et celles qui décident de l’enlever ne doivent d’explication à personne.

Avez-vous été obligé de le porter ?
Le hijab est toujours un choix, et si une femme décide d’arrêter de le porter (après plusieurs années avec), cela ne veut pas dire qu’on l’a forcée. Cela ne veut pas dire qu’il n’y a pas femmes qui sont obligées de le porter, cela veut juste dire que ce n’est pas toujours le cas.

Êtes-vous toujours musulmane ?
Pour certaines, l’enlever signifie s’éloigner complètement la religion, mais ce n’est pas toujours le cas. La religion est personnelle, et personne n’a le droit de questionner une personne sur ses croyances.

L’avez-vous enlevé pour attirer l’attention des hommes ?
Cette question revient souvent lorsque des femmes dans leur vingtaine enlèvent le hijab. Cette question est aussi misogyne. Le hijab est un choix personnel pour les femmes, et leur décision de l’enlever n’est pas liée aux désirs des hommes, malgré ce qu’on peut voir dans de nombreuses émissions de télévision américaines.  

Comment votre famille a-t-elle réagi ?
Les femmes qui ont retiré leur hijab doivent constamment faire face à cette question, qui part du principe que leurs familles ont leur mot à dire dans cette décision. Bien que cela puisse être le cas pour certaines, la généralisation est dangereuse, et que la réaction soit positive ou négative, ce choix reste toujours extrêmement personnel.

Partagez cet article