Tommy Jeans célèbre l’art méconnu du hip-hop et du jazz dans la région

MILLE et Tommy Jeans présentent les nouveaux visages de la musique

by

Tommy Jeans a récemment sorti sa dernière collection SS21 et si nous devions choisir un mot pour la décrire, ce serait vibrante. La collection inclut le logo emblématique de Tommy Jeans et une capsule supplémentaire présente un coloris pastel qui décline  le même logo emblématique en un « rose romantique » et un « bleu poudré », pour un relooking pastel. 

Pour favoriser avec justesse la sortie de la collection, le label a fait appel à certains des visages les plus éclectiques de la région, réunissant un groupe de nouveaux talents, à l’origine des sons les plus innovants du monde arabe. Du hip-hop au jazz, ce sont eux qui enrichissent le répertoire musical de la région. La campagne présente les artistes Santo, Adham et Sonia, chacun avec un son unique qu’ils ont eux-mêmes créé.

Santo, un artiste algérien basé à Dubaï, se fait un nom avec son son novateur. Mais alors qu’il continue à perfectionner sa voix unique et à ouvrir la voie à un autre type de hip-hop dans le monde arabe;  Santo insiste sur le fait que la communauté est tout pour lui. « La communauté c’est d’où vous venez, votre parcours, votre histoire, ce que vous essayez de dire au monde », nous dit-il. Pour lui, la communauté est ce qui fait avancer la créativité, ce qui amène une autre question : pourquoi est-il important d’innover ? « L’innovation n’est qu’un synonyme de l’art », explique-t-il. « En fin de compte, j’essaie juste de créer quelque chose que je vois, que je manifeste ou que je ressens. »

Comme Santo, la chanteuse bahreïno-saoudienne Sonia qui « aime le frisson de faire de la musique », comme elle le dit, a une approche très personnelle à la construction de sa musique. « J’ai appris en me mettant en avant sur Internet que je ne serai pas la tasse de thé de tout le monde », dit-elle. “J’aime faire les choses à ma façon”, poursuit-elle. Et son authenticité est sans doute exactement la raison pour laquelle elle se retrouve dans cette campagne Tommy Jeans: un témoignage des forces qui poussent la région vers l’avant. «Je suis enthousiaste pour ce qui va arriver et je sais que le monde arabe a plein de talents et de musiciens, c’est le moment pour nous de briller. L’avenir est radieux pour nous tous », dit-elle.

Pour le rappeur égyptien Adham, la scène musicale régionale n’en serait pas là sans ses prédécesseurs. « Respect pour les OG », dit-il. « Si les OG n’avaient pas pris le risque et tenté leur chance, notre génération ne serait pas là où elle en est maintenant. »

« J’ai quelques OG dans ma vie, et ils m’ont donné des conseils, et je suis plein de gratitude d’avoir pu apprendre auprès d’eux, ça m’a beaucoup aidé », poursuit-il.

C’est ce qui a défini le style musical d’Adham. Les OG ont également défini son sens de la mode. « Notre sens de la mode nous vient des clips de hip-hop », explique t-il. « Nous devions être créatifs et essayer de signer notre image avec le peu de moyen qu’on avait. »

 

 

Directeur et Photographe: Ämr Ezzeldinn

Partagez cet article