Les artistes qui forgent la scène créative tunisienne

Comment la révolution a impacté une jeune génération d’artistes

byAmina Kaabi

Sept ans se sont écoulés depuis la révolution, et alors que son but était de reconfigurer complètement le paysage politique, nous n’avons toujours pas vraiment constaté d’impact positif sur les jeunes qui l’ont initiée.

 

Mais il y a une lueur d’espoir au cœur de la scène artistique florissante en Tunisie.

 

Sous le régime dictatorial de Ben Ali, la scène créative a été réprimée. Le régime était oppressif et interdisait toute forme d’expression politique. Et puisque l’art et la politique vont de pair, de nombreux artistes tunisiens ont été contraints de se taire – et les plus privilégiés, trouvaient un échappatoire en Europe.

 

Mais aujourd’hui, la scène locale est décomplexée. Avec une nouvelle génération de jeunes artistes libres d’exprimer leurs frustrations passées et actuelles, des galeries, des festivals et des lieux de création émergent au sein de la société. Les artistes utilisent leurs médiums rétrospectifs pour remodeler le récit de la nation.

 

Amina Abdelatif

 

Née à Kélibia et résidant à présent dans la station balnéaire de La Marsa, Amina s’est fait connaître au cours des dernières années en tant que graphiste de choix du pays. Elle a commencé sa carrière dans la publicité, mais est depuis devenue une créatrice indépendante, travaillant sur des projets à travers le pays et le monde arabe. La plasticienne est connue pour avoir utilisé ses réseaux sociaux  pour mettre en lumière non seulement son propre travail, mais également celui d’autres, mais elle organise régulièrement des ateliers d’art pour certaines communautés déshéritées de la Tunisie.

 

Alex Ayed

 

Bien qu’il ne soit pas né à Tunis, Alex Ayed a toujours maintenu des liens avec son pays d’origine. Initialement formé en tant que photographe, l’artiste s’est depuis plongé dans d’autres médiums, la sculpture étant désormais son principal format d’expression. Il a récemment participé à Jaou (l’un des plus importants festivals d’art tunisien né après la révolution) et a présenté son travail lors d’une exposition pour l’Institut d’Art arabe et islamique de New York.

 

Flayou Studios

 

Fondé en 2016 par Hella El Khiari et son mari Thomas Egoumenides, Flyaou est l’un des premiers studios de design en Tunisie. Pour leur travail, le duo s’inspire de la vie quotidienne en Tunisie en créant divers produits, allant des jeux de société aux hamacs, en mélangeant design moderne et matériaux traditionnels.

 

Mehdi Ben Attia

Crédit photo @amelguellaty

 

Mehdi Ben Attia est reconnu depuis longtemps comme l’un des écrivains et réalisateurs les plus provocateurs du pays. Son dernier film, Of Skin and Men (L’Amour Des Hommes) s’est avéré controversé aux yeux de beaucoup, mettant en valeur le regard féminin d’une manière qui n’avait jamais été réalisée auparavant.

 

Crédit photo @blackcreativestudio

 

Partagez cet article