Les jeunes ne veulent plus acheter de fast fashion

C’est confirmé.

by

Il n’y a plus aucun doute que la mode fait des dégâts sur l’environnement. L’industrie est le deuxième plus gros pollueur au monde (après l’industrie pétrolière), et en grande partie à cause de la fast fashion. Sans même parler de la catastrophe que sont les conditions de travail et l’exploitation dans l’industrie. 

Il est évident que les jeans à 30 dirhams que vous achetez n’en valent tout simplement pas la peine. Il semble que les jeunes sont particulièrement sensibles à cela. Une étude récente par Samsung DX montre que 60% des jeunes adultes sont prêts à abandonner complètement la fast fashion.

Et oui, les résultats de cette étude sont directement liés aux effets de la pandémie. Le rapport a révélé qu’en raison des confinements de cette année, 40% des millennials ont constaté qu’ils ne portaient en réalité qu’une poignée de leurs tenues, ce qui les a finalement incités à changer leurs habitudes vestimentaires. Après tout, chaque année, 85 % des vêtements sont de toutes façons jetés.

Cette nouvelle est excellente, notamment parce que la mode est responsable de 4% des déchets mondiaux et de 10% des émissions de carbone.

L’étude a interrogé 1 500 personnes âgées de 16 à 35 ans et a révélé que 25 % des personnes interrogées tentaient de confectionner leurs propres vêtements dans un souci de durabilité. L’une des plus grandes conclusions, cependant (peut-être, la plus troublante aussi) est que 30% des personnes interrogées ont déclaré qu’elles ne sauraient pas par où commencer leur quête de mode éco-responsable.

Si vous faites parties de ceux qui se demandent par où commencer, acheter chez ces marques régionales semble être un bon début. 

Partagez cet article