Plongez dans l’univers des mariages tunisiens à B7L9

Un événement à ne pas rater

by

Le premier pôle tunisien dédié aux arts et à la culture, B7L9, accueille actuellement une exposition unique centrée sur la dynamique du mariage et la culture qui l’entoure. Désormais bien entamé, l’événement a débuté le vendredi 20 dernier avec Dora Dalila Cheffi, une artiste tuniso-finlandaise, aux commandes de l’exposition d’un mois. Jusqu’au 17 juillet, l’artiste née à Helsinki a été dans un studio et une résidence de recherche à long terme au B7L9 au cours de l’année écoulée et fait désormais vivre cette expérience grâce à cette nouvelle présentation culturelle. Après avoir présenté ses œuvres de groupe dans divers endroits du monde, notamment Habitare et la Galerie Kajaste à Helsinki, Cheffi marque un retour passionnant  dans la ville où elle a dévoilé sa première présentation solo, Bitter Oranges, en février 2020. 

 

Voir cette publication sur Instagram

 
Une publication partagée par Dora Dalila Cheffi درّة (@doradalila)

Son entreprise en cours, nommée Prestige, explore les tenants et les aboutissants des mariages tunisiens. Faisant la lumière sur l’esthétique, les sons, les images et les indices sociaux des unions matrimoniales, l’exposition est complétée par le fait que tout un chacun puisse s’y reconnaître alors que l’artiste à moitié  tunisienne s’est assurée d’inclure des tirets de ses propres expériences personnelles. Pour élargir ses connaissances et sa compréhension du sujet, la jeune artiste visuelle est allée encore plus loin en voyageant à travers son pays d’origine pour développer son concept et son approche générale tout en assistant à diverses cérémonies à travers le pays.

« Je suis fascinée par le mariage depuis l’enfance. C’étaient, après tout, les principales fêtes de famille auxquelles j’étais invité lors des visites de mon père en Tunisie. Je suis certaine que le fait d’assister à son mariage a peut-être aussi quelque chose à voir avec cela. Plus qu’un objectif de vie, c’est le sens de la cérémonie et la théâtralité de tout cela qui m’a le plus intrigué,  l’or, le maquillage et les haut-parleurs trop forts, les coiffures, les trônes, le tapis rouge « , a déclaré l’artiste. dans une déclaration. « Ce moment précieux où les mariés s’assoient ensemble, oscillant entre le bonheur de toute une vie et un glissement dans l’embarras, ou pire; une obligation sacrée à laquelle ils ne s’attendaient pas. Après tout, l’idée du mariage est belle et romantique, mais les réalités de l’engagement qui en découlent sont souvent inattendues, soigneusement cachées », a-t-elle poursuivi.

Utilisant plusieurs médiums artistiques, à savoir des peintures, des pièces vidéo et des performances en direct, l’artiste ramène l’essence des modes de mariage tunisiens dans la capitale pour donner vie à ses souvenirs et à ses expériences de première main. Qualifiée d’« approche très personnelle d’un élément fondamental de la vie tunisienne », l’exposition est un véritable cocktail plein d’émerveillement, d’humour et d’introspection. Soutenue par le financement de la Fondation Kamel Lazaar, l’exposition de Dora Dalila Cheffi est à ne pas manquer si jamais vosu êtes dans les environs  de Tunis dans les semaines à venir.

Partagez cet article