Gucci crée une bourse d’étude à Dubaï et à Beyrouth

En croisade pour la diversité après le scandale blackface

byAmina Kaabi

La « cancel culture » est bien vivante et les marques de mode ont été l’une de ses principales cibles. La semaine dernière, la maison de couture de luxe italienne Gucci est devenue la cible d’une tirade sur Twitter après la découverte d’une cagoule à col roulé en tricot noir avec des lèvres rouges sur son site internet. La pièce rappelait des images racistes de blackface.

 

La marque italienne l’a rapidement retirée de la vente et a présenté des excuses, mais pas avant que son collaborateur créatif, Dapper Dan, ne se soit manifesté pour exprimer son engagement à tenir les coupables pour responsables. Le designer de Harlem a déclaré sur son compte Instagram « il n’y a aucune excuse, aucun acte de contrition qui pourra effacer ce genre d’insulte » avant d’annoncer une prochaine réunion avec le PDG de Gucci, Marco Bizzarri.

 

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Dapper Dan (@dapperdanharlem) le

 

Quelques jours plus tard, la société a publié une déclaration annonçant de nouvelles initiatives visant à encourager la diversité et à éviter que de tels incidents ne se reproduisent avec le rôle nouvellement créé de directeur mondial de la diversité et de l’inclusion. Parallèlement à ce nouveau poste, la maison de couture s’est également engagée à se concentrer davantage sur les programmes éducatifs, avec un programme multiculturel  de bourses d’études en design qui sera mis en œuvre dans les écoles de mode de Harlem, Nairobi, New Delhi, Pékin, Hangzhou, Séoul, Tokyo. Beyrouth, Londres et Dubaï.

 

Le directeur de la création, Alessandro Michele, choisira également cinq nouveaux designers du monde entier pour rejoindre son équipe créative à Rome.

Partagez cet article