Hassan Hajjaj devient critique dans sa dernière exposition

Tout ce qu’il faut savoir sur le sujet

by

Le manque de représentation arabe dans l’industrie de la mode a été particulièrement pointé du doigt ces dernières années, mais il est loin d’être nouveau. L’artiste anglo-marocain Hassan Hajjaj en est, pour sa part, conscient depuis bien longtemps. La question a frappé son esprit créatif dans les années 90, alors qu’il assistait l’un de ses amis stylistes sur un tournage à Marrakech.

“J’étais assis là, et j’ai réalisé que tous ces gens étaient européens: stylistes, photographes, créateurs de mode, maquilleurs; ils utilisaient le maroc comme une simple toile de fond. J’étais frustré, c’est sûr, mais ça m’a aussi fait réfléchir.”

Purple Sun, Vogue: The Arab Issue series, 2002/1423 ©Hassan Hajjaj. Gracieuseté de l’artiste et M.E.P Paris/France 
White Dotted Stance, Vogue: The Arab Issue series, 2002/1423 ©Hassan Hajjaj. Gracieuseté de l’artiste et M.E.P Paris/France 

“Au lieu d’utiliser le pays comme accessoire, je voulais montrer sa grandeur. Je voulais photographier les vêtements marocains et les gens pour les célébrer.” 

C’est ce qu’il fait dans sa dernière exposition qui se tient à Fotografiska à New York, appelée “Vogue, The Arab Issue”, un clin d’œil malicieux que fait Hajjaj au grand magazine de mode, tout en célébrant son propre patrimoine. L’exposition réunit cinq séries développées sur 30 ans. Hassan Hajjaj nous plonge dans des couleurs vives et des motifs kitsch et éclectiques, comme il sait si bien le faire. 

Naabz Chanel, Vogue: The Arab Issue series, 2012/1433 ©Hassan Hajjaj. Gracieuseté de l’artiste et M.E.P Paris/France 
Malikah Legs, Vogue Legs issue, 2016/1437 ©Hassan Hajjaj. Gracieuseté de l’artiste et M.E.P Paris/France 

Se jouant des clichés, l’artiste capture des femmes marocaines qui parodient les poses des mannequins occidentaux, vêtues d’habits traditionnels marocains; du caftan à la djellaba en passant par des babouches à pois. 

Gretchen, Designer Hijabs series, 2012/1433 ©Hassan Hajjaj. Gracieuseté de l’artiste et M.E.P Paris/France 
Untitled (D4A), 2000/1421 ©Hassan Hajjaj. Gracieuseté de l’artiste et M.E.P Paris/France 

Un des éléments clés de la série est le hijab. “Je sais que le fait de voir des femmes voilées dans mes séries pourra mettre certains mal à l’aise, mais regardez comme elles sont modernes et audacieuses!” s’exclame l’artiste avant d’ajouter: “ Elles allient la tradition à la pop fashion; je les trouve fortes, puissantes et tellement belles.”

Vogue, The Arab Issue, jusqu’au 7 novembre 2021 à Fotografiska à  New York.

 

Image: Dior, Vogue: The Arab Issue series, 2012/1433 ©Hassan Hajjaj. Gracieuseté de l’artiste et M.E.P Paris/France 

Partagez cet article