Un guide en hommage aux meilleurs films d’Omar Sharif

Des blockbusters hollywoodiens aux films d'auteur cultes…

byOlfa Farhat

Quand il s’agit d’acteurs arabes qui ont laissé leur marque à Hollywood, impossible de ne pas penser à Omar Sharif : trois ans après sa mort, ses films ont laissé un impact durable sur le monde du cinéma – et puis, qui peut résister à son charme dévastateur ?

Des blockbusters aux films d’auteur cultes, voici ses six meilleures performances d’acteur, selon MILLE.

Funny Girl


Inspiré de la comédie musicale d’Isobel Lennart, ce film vous fera sans doute rêver du New-York des années 30. Et même si, dans une
interview avec The Independent, Sharif a carrément affirmé qu’il n’aimait pas son jeu dans ce film, il a quand même réussi à y camper le rôle de Nicky Arnstein, l’ex-mari de Fanny Brice, jouée par Barbara Streisand, laquelle à l’époque peinait à trouver des projets stimulants pour nourrir sa carrière. Cette comédie dramatique vous emportera à travers l’évolution de la romance entre les deux acteurs principaux et le récit des difficultés qu’ils doivent affronter en cours de route.

Lady of the Palace

Lady of the Palace est l’un des innombrables films que les deux acteurs principaux, Omar Sharif et Faten Hamama, amants dans la vraie vie, ont joué ensemble. Hamama tient le rôle de Sawsan, une fille modeste qui rencontre un homme riche, lequel la courtise sans fin jusqu’à ce qu’elle accepte de l’épouser. Après le mariage, leur relation est confrontée à différents problèmes, car un certain nombre de leurs amis essaient de détruire leur union et de profiter de la richesse d’Adel, joué par Sharif. Une histoire d’amour égyptienne classique.

La Rivière de l’Amour (Nahr el Hob)

La rivière de l’amour est un autre classique égyptien. Réalisé par Ezzel Dine Zulficar, le film s’inspire du roman d’Anna Karenina Tolstoï. Omar Sharif y joue le rôle principal avec Faten Hamama, qui épouse un homme riche sous la pression de son frère Mamdouh. Elle vit ainsi, solitaire et triste jusqu’au moment où elle rencontre un jeune policier et tombe amoureuse de lui.

Le Démon du Désert (Chaytan al Sahraa)

Il s’agit de l’un des premiers films réalisés par Youssef Chahine. Le démon du désert, sorti en 1954, a pour cadre l’ancienne ville tribale de Bani Mazen. Il raconte l’histoire d’Issam, un étranger qui dissimule son identité sous un voile ; il sauve la belle Dalal d’un tyran oppresseur qui soumet les femmes et tue les hommes là où elle vit. Dalal tombe amoureuse de lui, comme il se doit, et tente de découvrir qui il est en lui retirant son voile.

Le Casse

Le Casse est un film d’action français des années 70, réalisé par Henri Verneuil, avec Omar Sharif et Jean-Paul Belmondo. Un groupe de quatre gangsters a l’intention de voler un collectionneur de pierres précieuses bien connu. Mais après avoir pénétré à l’intérieur de la maison, le plan tourne mal. Adel Zacharia, un policier, les laisse partir sans les arrêter, mais la bande ne réalise pas qu’il était surtout là pour lui dérober son butin.

Mr Ibrahim et Les Fleurs du Coran

Dans ce film, réalisé par François Dupeyron et sorti en 2003, on découvre Omar Sharif au sommet de son art. On y voit un propriétaire de magasin turc, M. Ibrahim, enseigner la vie, les femmes, l’amour et les principes à son ami de 13 ans. Ce très beau long-métrage abonde en leçons de vie et son rythme lent est presque méditatif.

Partagez cet article