5 stéréotypes Nord-africains que nous devons combattre

La sorcellerie et le mariage de complaisance entre autres…

by

Depuis les attentats du 11 septembre, les amalgames sur les Arabes perdurent, et impactent directement la manière dont ils sont perçus et traités à travers le monde.

Si l’on veut démanteler les stéréotypes et les idées reçues qui nous dépeignent à la fois comme des terroristes et des richissimes, il va falloir faire un effort collectif. Mais nous n’y sommes pas encore. Il est important de regarder de plus près les stéréotypes qui sévissent dans notre propre région, avant de s’en occuper à l’échelle mondiale.

De nombreux stéréotypes visent précisément les Nord-africains, qui souvent, ne sont même pas perçus comme des Arabes par les habitants du Golfe et du Proche-Orient. Et ceci n’est qu’un exemple parmi d’autres.

Certes, il est vrai que les Nord-africains ne sont pas tous arabes, certains sont amazigh (berbères) et le paysage culturel et génétique d’Afrique du Nord est très complexe. C’est cette diversité qui met le feu aux poudres. Voici certaines idées reçues et stéréotypes nocifs sur les Nord-africains, que nous devons éliminer immédiatement.  

Les femmes nord-africaines sont des sorcières
Le Maroc souffre particulièrement de cette stigmatisation de sorcellerie. Bien que la sorcellerie ait longtemps été une pratique dans ce pays, ainsi qu’en Tunisie et en Algérie, cette affirmation est souvent utilisée péjorativement ou sous forme d’insulte.

Les Nord-africains épousent des étrangères dans le but d’obtenir des visas
Ce stéréotype, établi depuis de nombreuses années, perdurent notamment à travers des émissions de téléréalité comme « 90 Day Fiancé ». Bien qu’il soit difficile pour de nombreux maghrébins d’assurer leurs visas pour voyager, et que le phénomène des mariages « green card » soit une vérité longuement documentée, des faits généraux comme celui-ci doivent être éradiqués du débat.

Tous les Nord-africains parlent Français
L’ancrage du Français dans le dialecte tunisien, marocain et algérien s’explique par la colonisation française de près d’un siècle dans cette région. Il est vrai que le système d’éducation français est largement répandu dans la haute société du Maghreb, mais les personnes en question ne représentent qu’un infime pourcentage de la population, loin de représenter une majorité.

Les Nord-Africains sont tous « blancs »
Les Nord-africains représentent une population très diversifiée. Nous ne pouvons pas nier qu’il existe des Nord-africains « blancs » ou qui passent pour des « blancs », mais il existe aussi des Nord-africains de peau foncée.

Tous les Nord-Africains sont musulmans
L’Afrique du Nord était autrefois un toit pour l’une des plus grandes populations juives de la région. La communauté juive prospère toujours dans des villes comme Djerba en Tunisie, qui accueille chaque année des pèlerins du monde entier dans la synagogue de la Ghriba. N’oublions pas aussi la communauté des Coptes d’Egypte qui représente 20% de la population totale du pays, ce qui revient à près de 4,1 à 7,1 millions de Chrétiens en Afrique du Nord.

Photo: @norfafrica

Partagez cet article