5 films algériens cultes que tout le monde doit regarder

Ces films post-décennie noire sont à voir absolument

by

Avec tout le buzz autour de « Papicha« , les films algériens sont, à juste titre, mis en vedette. L’industrie cinématographique algérienne est en plein essor après avoir connu une interruption de plusieurs décennies, alors que la nation luttait pour son indépendance.

En 1962, lorsque la guerre avec la France a pris fin, de nombreux films sont sortis, dont beaucoup étaient centrés sur le thème de la guerre. Au début des années 2000, après une période de violence décrite comme « la décennie noire », une nouvelle génération de cinéastes a donné un nouveau souffle à l’industrie cinématographique algérienne en produisant une série de films contemporains qui ont fait sensation dans le monde entier.

Pour tous ceux qui cherchent à s’immerger dans ce que le cinéma algérien contemporain et post-décennie noire a à offrir, voici les meilleurs films algériens.

Fi Rassi Rond Point (Dans ma tête un rond-point)

Fi Rassi Rond PointRéalisé par Hassan Ferhani, Fi Rassi Rond Point est un documentaire primé qui se penche sur la vie du personnel du plus grand abattoir d’Afrique, basé à Alger. 

Les Jours d’Avant

Les Jours d’AvantNominé pour un prix aux César 2015, le film de Karim Moussaoui Les Jours d’Avant se penche sur la décennie noire de la nation, où la violence régnait dans les rues d’Algérie. 

Rachida

RachidaPrésenté dans la section Un Certain Regard du Festival de Cannes 2002, ce film réalisé par Yamina Bachir est entré dans l’histoire comme le premier long métrage réalisé par une femme algérienne. Le film raconte l’histoire de Rachida, qui vit dans un quartier traditionnel d’Alger et qui est confrontée à un groupe de terroristes. 

Indigènes

Days of GloryLe film de Rachid Bouchareb a été nominé pour l’Oscar du meilleur film en langue étrangère en 2007. Comme beaucoup de films qui l’ont précédé,Indigènes est un film de guerre, mais ce qui le distingue, c’est le regard controversé qu’il porte sur la discrimination envers les soldats nord-africains qui ont aidé les Forces françaises libres pendant la Seconde Guerre mondiale.

Bab El-Oued

Bab El-Oued Bab El-Oued City de Mezrak Allouache est un incontournable. Le film se penche sur le comportement des fondamentalistes musulmans. Il raconte l’histoire d’un jeune boulanger, Boualem, qui devient la cible d’un groupe fondamentaliste après avoir démoli l’un des haut-parleurs qu’ils utilisent pour diffuser leur propagande.

Partagez cet article