5 essais essentiels de Frantz Fanon que tout le monde devrait lire

Fanon pour les débutants

by

Lorsqu’il s’agit d’études coloniales et postcoloniales, Frantz Fanon est le penseur le plus clair et structuré. Et lorsqu’il s’agit des mouvements de libération anticoloniaux, l’influence de Fanon est inégalée.

Sa pensée et sa réflexion remontent à son expérience en tant que membre des Forces françaises libre, une expérience qui l’a exposé aux hiérarchies raciales inhérentes à l’armée.

Il est ensuite devenu un des seuls étudiants noirs de psychiatrie en France. C’est à ce moment-là que sa dissertation examinant les effets psychologiques du racisme sur les Noirs a été rejetée. 

Après des années de pratique en tant que psychiatre en Algérie sous le régime colonial, il a étudié les traumatismes psychologiques de ses patients algériens.  

Cela l’a finalement conduit à rejoindre le Front de libération nationale (FLN), qui lutte contre le colonialisme français en Algérie. Bien qu’il ait été déporté du pays nord-africain, Fanon a continué son travail en Tunisie, où il a pratiqué la psychiatrie et a travaillé pour le gouvernement provisoire du FLN à Tunis. 

Son temps passé à travailler comme psychiatre en Algérie, à rejoindre le FLN et le rejet de sa thèse sont les éléments déclencheurs de la création de son texte le plus fondamental, Les damnées de la Terre, qui examine profondément  la psychologie des colonisés, et dévoile le schéma de la décolonisation en tant que mouvement social. 

L’un de ses derniers ouvrages publiés, Pour la révolution africaine: écrits politiques, est le point culminant de certains des plus courts essais et discours de Fanon qui, d’une certaine manière, sert d’esquisse aux mouvements antiracistes et de libération du monde entier. 

Si vous n’êtes pas encore familier avec le travail de Fanon, il n’y a jamais eu de meilleur moment pour découvrir ses œuvres. Nous avons rassemblé cinq des meilleurs textes de Fanon, dont certains ont été les plus influents, et d’autres sont particulièrement pertinents au vu du climat sociopolitique actuel.

De la violence – Les damnées de la Terre
Le premier chapitre de l’ouvrage de Fanon, Les damnées de la Terre, est un essai intitulé “de la violence ». Il analyse la violence en tant qu’outil utilisé par les colonisateurs, ce qui en fait finalement un outil nécessaire dans la lutte pour la décolonisation. Dans l’essai, Fanon détaille la violence comme étant inhérente à la structuration du colonialisme. Il conclut que la résistance (c’est-à-dire la décolonisation) sera intrinsèquement violente puisqu’il s’agit essentiellement d’opprimés utilisant le langage de l’oppresseur. 

L’expérience vécue du noir – Peau noire, masques blancs
Dans cet essai, Fanon entame une conversation sur l’existence des noirs comme un concept qui s’oppose à la blancheur, en abordant les façons dont l’histoire du racisme élimine la possibilité pour les personnes noires d’être vues pour leurs modes individuels de pensées ou de comportements en raison de leur noirceur, étant perçue comme une représentation de la race noire.   

Le N**** et la psychopathologie – Peau noire, masques blancs
En tant que psychiatre, la santé mentale était fondamentale dans ses philosophies sur la colonisation et le racisme. Dans cet essai, Fanon examine les traumatismes que subissent les personnes noires en raison de la couleur de leur peau. Il constate que la psychologie moderne ne tient pas compte des traumatismes psychologiques causés aux personnes noires en raison de leur souffrance. 

Racisme et Culture – Pour la révolution africaine : écrits politiques
Bien qu’elle soit l’une des œuvres les moins connues de Fanon, Pour la révolution africaine : écrits politiques s’est révélé être l’un des outils les plus influents pour les mouvements de libération à travers le monde. Le livre est un recueil de certains de ses écrits plus courts, dans lesquels Fanon s’est attelé à l’élaboration d’approches tactiques et stratégiques. Le deuxième chapitre, intitulé « Racisme et culture », est un discours prononcé par le révolutionnaire lors du premier Congrès des écrivains et artistes noirs. Dans ce discours, il a souligné l’importance de démanteler le racisme systémique et institutionnalisé. Selon lui, la seule façon d’être complètement antiraciste est de refuser de participer à des systèmes et des institutions racistes. 

Vers la libération de l’Afrique – Pour la révolution africaine : écrits politiques
Dans le cadre de son œuvre  Pour la révolution africaine , l’article de Fanon « Vers la libération de l’Afrique » présente ses idées sur la violence telles qu’elles ont été dictées dans son essai « De la violence ». L’essai est une réponse à la logique communément admise par les gauchistes français qui réprouvent la violence contre les Algériens uniquement parce qu’elle a donné naissance à une jeunesse française violente, en ignorant la souffrance de la jeunesse algérienne mais aussi la relation des opprimés avec cette violence, qui était considérée comme un outil à utiliser à la fois par l’oppresseur et par l’opprimé.

Partagez cet article