9 meilleurs films marocains à regarder

Ces favoris des festivals de cinéma doivent figurer sur votre liste

by

Le Maroc n’est pas seulement le lieu de tournage de nombreux films hollywoodiens (de Laurence d’Arabie aux Gladiator et Game of Thrones), c’est aussi un pays doté d’une industrie du film toute aussi impressionnante.  

Si vous ne connaissez pas encore son univers cinématographique, voici les meilleurs films marocains à regarder.

Adam

AdamAdam de Myriam Touzani a été envahi, à juste titre, par le buzz des Oscars à sa sortie en 2019. Le film raconte l’histoire de Samia, une jeune femme qui se retrouve enceinte hors mariage, et qui est recueillie par une veuve dans un village marocain. 

Les Chevaux de Dieu

Horses of GodInspiré du roman de l’écrivain marocain Mahi Binebine, Les Étoiles de Sidi Moumen, le long métrage Les Chevaux de Dieu (2012) de Nabil Ayouch jette un regard attentif sur les attentats de Casablanca de 2003 (une série d’attentats suicides qui constituent toujours l’attaque terroriste la plus meurtrière de l’histoire du pays). 

Wechma

WechmaRéalisé et écrit par Hamid Benani, le film Wechma de 1970 est une parfaite introduction au cinéma marocain. Le film raconte l’histoire de Messaoud, un jeune garçon qui se rebelle contre la société et se lance dans une vie pleine de crimes et de déceptions.

Ali Zaoua prince de la rue

Ali Zaoua 
Le drame de Nabil Ayouch de 2000 porte sur la jeunesse pauvre du Maroc. Le film raconte l’histoire de jeunes garçons sans-abris vivant dans les rues de Casablanca, en abordant les thèmes de la douleur, de la maltraitance des enfants et de la prostitution tout au long du film.

Headbang Lullaby

Headbang LullabyVous êtes à la recherche d’une comédie marocaine à regarder ? Voici Headbang Lullaby. Le film sorti en 2017 et réalisé par Hicham Lasri, suit l’histoire d’un policier, Daoud, qui est envoyé passer une journée sur un pont en dehors de Casablanca ,la frontière entre deux quartiers hostiles,  avant la visite du roi du Maroc.  

Transes

TrancesVous avez peut-être déjà entendu parler du groupe marocain ultra-influent, Nass El Ghiwane. Le documentaire Transes, réalisé par Ahmed El Maanouni en 1981, explore en profondeur leur travail, avec des images de leurs concerts, des entretiens avec les membres du groupe et des images d’archives.

Marock

MarockAprès avoir été projeté au Festival de Cannes en 2005, Marock est rapidement devenu un sujet de controverse. Ce premier long métrage de Laila Marrakchi est centré sur un jeune couple juif-musulman. Les relations judéo-musulmanes étant un sujet tabou à l’époque, le film a fortement marqué la société. 

Mille mois

Mille Mois (A Thousand Months) – MoroccoCe reportage de Faouzi Bensaidi, qui se déroule pendant le mois sacré du Ramadan, est un incontournable. Le film raconte l’histoire d’une femme et de son fils, dont la vie est marquée par le fait que son mari est devenu prisonnier politique, un secret qu’elle doit cacher à son fils. 

Les Mille et Une Mains

A Thousand and One Hands
Également sorti dans les années 1970, Mille et Une mains de Souhel Ben Barka, fait partie des films qui ont marqué les débuts de l’industrie cinématographique marocaine contemporaine. Le film donne un aperçu de la société marocaine et aborde les thèmes de la vengeance et de la motivation, en racontant l’histoire de Moha et de son fils Miloud, qui dirigent une entreprise de teinture de tissus. Mais Moha tombe malade et ne peut plus travailler, et Miloud doit diriger seul l’entreprise de teinture.

Partagez cet article