Comment éduquer vos parents arabes au sujet du racisme

Un guide indispensable pour avoir ces conversations délicates

by

Les débats sur l’antiracisme et les manifestations qui ont suivi la mort de Georges Floyd se sont répandus dans le monde entier, y compris dans la région MENA

De nombreux jeunes de la région manifestent, font des dons, s’engagent, et s’expriment sur les réseaux. Que ce soit le système Kafala, le blackface ou d’autres formes de racisme, le racisme anti-noir est très répandu dans les sociétés arabes. Mais il y a de l’espoir. La nouvelle génération est de plus en plus consciente de la manière dont le racisme est ancré dans la culture arabe, et cherche activement des solutions pour le démanteler.

Même si vos parents sont arabes et musulmans (dans un monde où la xénophobie et l’islamophobie se sont imposées), certains normalisent, et même contribuent à la discrimination contre les Noirs, ce qui prouve que l’on peut faire partie d’un groupe marginalisé, et quand même opprimer d’autres groupes marginalisés.

Il est temps d’exposer les plaies du racisme au sein de nos communautés et de nos familles.

Ne bloquez plus vos proches sur les réseaux sociaux et ne confrontez plus vos parents. Si vous voulez vraiment changer le monde et faire changer les choses, asseyez-vous avec eux pour avoir une discussion constructive sur le racisme. Ils se sentiront peut-être mal à l’aise, mais ces conversations sont importantes. Et ne vous inquiétez pas, cela ne signifie pas que vous « ne respectez pas vos aînés ». Besoin d’aide ? Voici comment parler du racisme à vos parents arabes.

Évitez la confrontation
Rappelez-vous qu’à un moment de votre vie, vous n’avez pas nécessairement considéré ces questions comme fondamentales non plus. Il est donc important d’entamer la conversation en reconnaissant votre propre ignorance aussi. Si vous voulez que vos parents vous entendent vraiment et, espérons-le, agissent, expliquez clairement ce que le racisme vous fait ressentir, afin de ne pas leur donner l’impression que vous les accuser. C’est une conversation qui doit se baser sur votre préoccupation, ce qui devrait les aider à accepter pourquoi ils devraient penser différemment.

Utilisez des exemples concrets pour les aider à comprendre l’impact du racisme systémique
Si vos parents ont l’impression que parler du racisme anti-noir ne les concerne pas, parlez de votre propre communauté. Utilisez des exemples personnels pour illustrer comment cela affecte des personnes qu’ils pourraient connaître : un travailleur domestique qui a été maltraité, un ami qui lutte pour gagner sa vie. Faire le lien entre le mouvement Black Lives Matter et la cause palestinienne pourrait également les aider à comprendre la question plus vaste de l’oppression systémique.

Proposez des idées pour apporter de réels changements
Si vos parents vous écoutent et reconnaissent qu’ils doivent eux aussi lutter contre le racisme, concentrez-vous sur les actions. Demandez à vos parents : « Quelles actions pouvons-nous mener collectivement en tant que famille ?’

N’ayez pas peur de fragiliser votre relation
La loyauté familiale est très importante dans les communautés arabes, et lorsque les opinions politiques divergent entre les membres d’une même famille, on peut avoir l’impression que les liens familiaux s’effondrent. Mais ces conversations intergénérationnelles sont vitales. Vos parents ont probablement investi beaucoup d’énergie pour vous offrir la vie et le confort que vous avez, et ils ne comprennent peut-être pas pourquoi vous essayez de les éduquer. Faites toujours preuve de respect et de reconnaissance et soyez empathique à leur égard. C’est comme ça que vous pourrez leur expliquer qu’il est essentiel d’évoluer dans un nouvel environnement et que certains de leurs comportements vous mettent mal à l’aise. Rappelez-vous toujours que si la conversation ne mène nulle part, acceptez que ce n’est pas le bon moment, et revenez-y plus tard. 

Fixez des limites
Si vos parents ne tiennent vraiment pas compte du fait que vous essayez de les éduquer contre le racisme, alors fixez des limites. Dites-leur gentiment que vous ne voulez pas entendre de commentaires racistes lorsque vous êtes près d’eux. Et s’ils continuent, parlez-en. Rappelez-leur qu’ils ont dépassé vos limites et que vous n’appréciez pas cela.

Partagez cet article